Une soixantaine d'unités disponibles au VU

Le président du Groupe Maurice, Luc Maurice, et... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Le président du Groupe Maurice, Luc Maurice, et son architecte, Alain-Serge Marchand, ont assisté mardi soir à l'inauguration du complexe résidentiel haut de gamme VU.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(SHERBROOKE) Quatre mois après son ouverture, le complexe résidentiel pour personnes retraitées, le VU, n'est toujours pas rempli. Une soixantaine d'unités sur les 300 sont toujours à vendre ou à louer. Mais pour son propriétaire, Luc Maurice, ce n'est qu'une question de temps avant que le nouvel immeuble de la rue Bellevue, à l'architecture unique à Sherbrooke, n'affiche complet.

Chaque semaine, on obtient deux ou trois locations ou achat, ce qui fait que je ne suis pas inquiet. On peut difficilement être inquiet quand on offre un produit qu'on sait de meilleure qualité et extrêmement bien situé. Quand on sait que les deux autres produits qui sont au même prix, mais plus vieux et moins haut de gamme sont complets », a déclaré le président du Groupe Maurice, mardi soir, lors de l'inauguration officielle du complexe.

Selon lui, la clientèle visée par ce type d'habitation haut de gamme existe à Sherbrooke.

« C'est difficile de généraliser, mais je pense que la clientèle que l'on attire est un peu plus épicurienne que la moyenne, un peu plus instruite aussi (...). Ce sont des gens qui demandent plus, qui ne se contentent pas de peu, qui veulent un peu plus et qui ont trouvé quelque chose au même prix qu'ailleurs, mais neuf. D'ailleurs, qui n'aime pas habiter dans un environnement neuf? »

Quant au prix qu'il faut s'attendre à payer pour habiter au VU, ceux-ci varient de 1155 $ à 2475 $ par mois pour un appartement et de 193 000 à 429 131 $ pour un condo, incluant les taxes et certains des nombreux services offerts par le VU.

« C'est la même fourchette que les deux ou trois compétiteurs que l'on a dans le marché et qui sont installés depuis cinq ou dix ans», fait remarquer M. Maurice qui dit avoir étudié le marché de Sherbrooke pendant quatre ans avant de s'y installer.

« Ce qu'on a constaté, c'est que si nous sommes capables d'offrir un produit plus épicurien, plus confortable, d'un rapport qualité-prix plus intéressant, les gens vont faire le choix de s'y installer. Je sais que beaucoup de ma clientèle veut vivre dans l'activité, dans l'effervescence de Sherbrooke, près de tout, et c'est ce que j'ai essayé de faire. »

Conçu par l'architecte Alain-Serge Marchand, le VU a d'ailleurs reçu récemment deux mentions de l'Institut du développement urbain (IDU) dans les catégories « intégration » et « communication-marketing ».

Suivre la courbe démographique

Propriétaire de 27 complexes résidentiels haut de gamme à travers le Québec, le Groupe Maurice entend soutenir la courbe démographique d'un Québec vieillissant pour multiplier son offre.

« Le plan de match du Groupe, c'est de réaliser encore 17 autres complexes résidentiels à travers tout le Québec au cours des prochaines années », indique M. Maurice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer