La direction de Viandes Laroche confirme la fermeture

La direction de la compagnie Viandes Laroche a confirmé la fermeture de son... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La direction de la compagnie Viandes Laroche a confirmé la fermeture de son usine d'Asbestos. Une centaine de personnes perdent leur emploi.

Claude Laroche... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Claude Laroche

Archives La Tribune

Une rencontre du personnel a eu lieu jeudi avant-midi. Son président Claude Laroche a annoncé que l'entreprise familiale cessait ses activités.

Cette fermeture survient moins de six mois après l'obtention d'une garantie de prêt de 2 millions $ du gouvernement du Québec.

Mercredi, la rumeur de fermeture s'était répandue rapidement à Asbestos, alors qu'on apprenait que les employés  étaient convoqués à une réunion jeudi matin.

Au cours de la dernière année plus particulièrement, la hausse fulgurante du prix du boeuf et la baisse du dollar canadien ont fragilisé la santé financière de l'entreprise.

Karine Vallières... (Archives La Tribune) - image 2.0

Agrandir

Karine Vallières

Archives La Tribune

De l'espoir

Pour sa part, la députée de Richmond Karine Vallières rappelle l'aide déjà apportée à l'entreprise et assure qu'elle fera le nécessaire pour aider les employés touchés.  

 « C'est une nouvelle qui secoue l'entreprise, la centaine d'employés, mais aussi les commerces et les entreprises de la région qui fournissent des vêtements de travail, qui s'occupent de l'entretien des véhicules, du bâtiment, etc. Cette fermeture affecte également les commerces où Les Viandes Laroche distribuait ses produits. C'est vraiment une triste nouvelle et il importe de travailler ensemble pour la suite des choses», commente Karine Vallières dans un communiqué de presse. 

Mais il y a de l'espoir, dit-elle. Des gens auraient fait état de leur  intérêt à poursuivre les activités de Les Viandes Laroche. Des démarches ont été entreprises pour les mettre en relation avec les bonnes personnes, ajoute Mme Vallières.

La députée veut également être en lien avec Emploi-Québec afin de s'assurer que tout le nécessaire soit fait pour aider les employés.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer