• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Perte de temps et d'argent pour les propriétaires de logements 

Perte de temps et d'argent pour les propriétaires de logements

Les propriétaires de logements locatifs voient toujours leur investissement et... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

(SHERBROOKE) Les propriétaires de logements locatifs voient toujours leur investissement et leur temps réduits par des délais de presque deux ans auprès de la Régie du logement.

C'est le constat auquel est arrivé le Regroupement des propriétaires d'habitations locatives (RPHL) après avoir lu le rapport annuel de la Régie pour le dernier exercice financier, couvrant la période 2014-2015.

« Une cause générale, par exemple un trouble de jouissance paisible des lieux, prend en moyenne 20,3 mois avant d'être entendue. Et c'est seulement la première date d'audience. On ne parle par des reports possibles et de la réception de la décision » déplore le président du RPHL, Martin Messier.

Même si on rapporte une légère baisse de 6,3 % des dossiers en non-paiement de loyer, il a été déposé 40 905 dossiers en 2014-2015, plus de la moitié du total des 69 821 dossiers. Le RPHL soutient que cette situation risque de faire des victimes nombreuses chez les petits propriétaires qui finiront, eux, par perdre leur immeuble ou se décourager.

Dans la majorité des cas, le propriétaire n'a rien à se reprocher dans une situation de non-paiement de loyer, assure-t-il, et il doit assumer des pertes de temps et d'argent démesurées.

« Plus de 40 000 locataires qui ne paient pas leur loyer! Ce nombre est sans compter ceux qui perdent le dernier mois de loyer et qui ne déposeront pas de dossier. Il est grand temps pour le gouvernement de démontrer que la volonté de changement évoquée au printemps sera concrétisée : il est plus que nécessaire que le gouvernement permette le dépôt de garantie, mais aussi permette aux propriétaires de percevoir une partie du chèque d'aide sociale », ajoute Martin Messier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer