• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Plus de 600 chèques envoyés par la Coopérative de solidarité du Mont-Orford 

Plus de 600 chèques envoyés par la Coopérative de solidarité du Mont-Orford

André Martin... (Archives La Tribune)

Agrandir

André Martin

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Environ 650 chèques de remboursement ont récemment été postés par la Coopérative de solidarité du Mont-Orford, qui se trouve actuellement en processus de dissolution.

De nombreux membres de la Coopérative de solidarité du Mont-Orford ont déjà reçu un chèque de 129 $, soit environ les deux tiers du montant qui était exigé pour une part sociale individuelle.

Les trois personnes chargées de mener à bien le processus de dissolution de la Coopérative, André Martin, Denis Demers et Richard Lapointe, ont réussi à trouver la large majorité des membres de l'organisme. Mais une cinquantaine n'ont pas donné signe de vie.

«Le processus pour trouver tout le monde a été assez long, reconnaît M. Martin. Il y a des adresses qui ont été perdues ou qui ne sont plus bonnes. De nos jours, les adresses internet et les numéros de téléphone cellulaire changent souvent.»

Selon les informations transmises par la Coopérative du Mont-Orford, les recherches pour trouver les adresses manquantes se poursuivront quelque temps encore. Mais on passera bientôt à une autre étape, quels que soient les résultats obtenus.

«On ne cherchera pas pendant 10 ans, lance André Martin. Éventuellement, l'argent restant sera transféré à Revenu Québec et ce sera auprès de cet organisme que les gens pourront récupérer ce qui leur est dû.»

À la fin de l'année 2015 ou au début de 2016, les membres de la Coopérative du Mont-Orford seront convoqués à une nouvelle assemblée générale. Cette activité permettra de finaliser le processus en cours.

«On pensait finir en juin dernier, mais le processus est plus long que prévu parce qu'on avait vraiment beaucoup de membres. Malgré tout, ça fonctionne très bien. On s'est assuré de garder un certain montant d'argent pour pouvoir payer les dernières dépenses, les frais de téléphone et autres.»

M. Martin souligne que plusieurs anciens membres ont fait parvenir des commentaires aux responsables du processus de dissolution ces dernières semaines. «À 95 pour cent, les gens sont hyper surpris de recevoir un chèque. Il y en a aussi un bon nombre qui sont déçus de voir que notre projet n'a pas fonctionné», note-t-il.

Rappelons que la Coopérative du Mont-Orford souhaitait devenir gestionnaire de la station Mont Orford. La Corporation ski et golf Mont-Orford s'est sérieusement intéressée à ce que la coopérative avait à offrir, mais elle n'a pas voulu s'associer à celle-ci.

jean-francois.gagnon@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer