Gilles Goddard reçoit le Canadian Stewardship Award

Gilles Goddard... (Photo fournie)

Agrandir

Gilles Goddard

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Menant une carrière influente au pays en gestion des matières résiduelles et plus spécifiquement des huiles usées, le Sherbrookois Gilles Goddard a reçu le prestigieux Canadian Stewardship Award remis tous les deux ans par cette conférence canadienne.

Le prix lui a été remis à Banff, en Alberta, devant quelque 500 délégués des gouvernements, organismes publics et entreprises privées qui gravitent autour de cette industrie.

« Quand on travaille, a commenté M. Goddard en entrevue téléphonique avec La Tribune, on ne se rend pas toujours compte de l'impact qu'on a réellement. Je suis fier que Recyc-Québec ait présenté ma candidature et je suis particulièrement heureux des lettres d'appui des autres provinces canadiennes dont le Nouveau-Brunswick, l'Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve et Labrador. »

M. Goddard a été maire d'Ascot Corner pendant 12 ans, premier préfet élu de la MRC du Haut-Saint-François et membre du conseil d'administration de la Fédération québécoise des municipalités. À cette époque, il participe déjà activement au développement des filières de récupération identifiées par Recyc-Québec et siège au premier conseil d'administration d'Éco peinture, un organisme canadien parmi les précurseurs à prôner la responsabilité élargie des producteurs.

En 2004, M. Goddard a quitté ses fonctions d'élu pour prendre la direction générale de la Société de gestion des huiles usagées (SOGHU) et relever le défi de développer un programme de récupération des huiles usées pour tout le Québec.

Ce programme, selon Recyc-Québec, « est adapté à la réalité québécoise et est mis en place en un temps record de cinq mois. Sa force réside dans les partenariats entre les récupérateurs et les valorisateurs dans l'établissement de subsides équitables pour tous ».

1000 points de dépôt

Pour le citoyen, la SOGHU, c'est aujourd'hui pas moins de 1000 points de dépôt au Québec où les individus peuvent rapporter leurs huiles usées, mentionnera avec fierté M. Goddard.

Les provinces de l'Atlantique sont d'ailleurs à mettre en place des règlementations et des systèmes inspirés du modèle de la SOGHU. L'approche influencerait aussi nos voisins de l'Ouest.

Dans un but d'efficacité et d'harmonisation, M. Goddard partage également son expertise avec quatre organismes de gestion reconnus au Québec pour la récupération et la valorisation de la peinture, de l'électronique, des piles et des fluocompacts, suivant les principes de responsabilité élargie des producteurs.

Soulignons enfin que l'an dernier, Gilles Goddard a été nommé par le ministre de l'Environnement David Heurtel au comité-conseil sur les matières résiduelles au Québec.

« Un de mes objectifs, dira M. Goddard, c'est de travailler selon une formule gagnant-gagnant entre l'industrie et le gouvernement. C'est comme ça qu'on arrive à protéger l'environnement tout en offrant le service aux citoyens à un prix raisonnable. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer