Début des travaux au complexe Urbano

Les pelles mécaniques ont commencé à s'affairer sur le site du futur complexe... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les pelles mécaniques ont commencé à s'affairer sur le site du futur complexe Urbano, à l'angle des rues Bellevue et Tracy, derrière le restaurant Le Cartier. Déjà la moitié des quelque 90 unités ont trouvé preneur. L'édifice de 12 étages devrait recevoir ses premiers résidents dans un an, à l'automne 2016.

Les pelles mécaniques ont commencé à s'affairer sur... (Imacom, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

Le projet de 35 M$ a officiellement été mis en branle le 19 août. Le bâtiment prendra forme à partir de novembre, une fois l'excavation terminée. Si plusieurs arbres ont été abattus, Matthieu Cardinal, de Services immobiliers FIRST, explique qu'une zone boisée sera conservée. « Nous avons accepté d'emblée de protéger le boisé urbain. Ce sont quatre acres qui ne seront jamais affectés. Nous avons commandé une étude qualitative pour protéger la zone de meilleure qualité ».

À terme, ce seront environ 500 personnes qui auront travaillé sur le chantier.

Les condominiums, d'une superficie de 700 à 3000 pieds carrés, coûtent 200 000 $ ou plus. Selon Jacinthe Dubé, courtier immobilier agréé attitrée au projet, la clientèle est pour le moment composée principalement de semi-retraités et de retraités de 55 à 75 ans, même si Urbano commence à attirer une clientèle plus jeune. Environ 30 % des acheteurs proviennent de l'extérieur de la ville.

« Avec les hôpitaux et les centres de recherche à Sherbrooke, nous accueillons beaucoup de jeunes professionnels. Leurs parents décident maintenant de se rapprocher et ils veulent être proches de tous les services », commente Mme Dubé.

«Les études montrent que la circulation ne sera pas un problème.»


Matthieu Cardinal et  Jacinthe Dubé... (Archives La Tribune) - image 3.0

Agrandir

Matthieu Cardinal et  Jacinthe Dubé

Archives La Tribune

Dans une période où Sherbrooke a aussi vu lever de terre des projets majeurs comme le Vü, à un jet de pierre de l'intersection King-Jacques Cartier, et le Pacifique, sur la rue du même nom, les promoteurs ne craignent pas un marché difficile pour les condominiums. La proximité du parc Jacques-Cartier, des restaurants, d'une épicerie et de soins de santé convaincrait les acheteurs potentiels. Chaque résident recevra aussi un certificat attestant que son logement est insonorisé selon des normes bien précises.

Pas trop d'inquiétudes non plus en ce qui concerne la circulation automobile, même si l'arrivée de plus de 90 nouveaux résidents, sans compter ceux du Vü voisin, aurait le potentiel d'ajouter à la densité de circulation.

L'ajout d'un feu de circulation au coin de la rue Tracy et du boulevard Jacques-Cartier devrait aider à contrôler le flux. « Les études montrent que la circulation ne sera pas un problème. La clientèle d'Urbano ne sera pas génératrice de circulation parce qu'elle sortira en dehors des heures de pointe. Les gens ne devraient pas prendre leur auto pour se rendre à l'épicerie qui se trouve à côté. Les études démontrent aussi que les habitudes tendent à se modifier et que les automobilistes utilisent plus les autoroutes que la rue King pour traverser la ville », précise M. Cardinal.

Même si les promoteurs parlent de la phase 1 de leur projet, ils jugent prématuré de songer à une phase 2. 

« Il reste encore l'exécution et la livraison. Nous nous concentrons là-dessus. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer