Foresta Lumina attend son 100 000e visiteur

Depuis le début de la saison que le président du Parc de la Gorge de Coaticook... (Archives la tribune)

Agrandir

Archives la tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Coaticook) Depuis le début de la saison que le président du Parc de la Gorge de Coaticook et conseiller municipal, Simon Madore, criait haut et fort à qui voulait bien l'entendre que Foresta Lumina franchirait cette année le cap des 100 000 visiteurs et voilà que son objectif est à quelques jours de se concrétiser. De fait, avec plus de 98 000 visiteurs à la fermeture du site jeudi soir, le 100 000e visiteur est fébrilement attendu ce vendredi en fin de soirée ou samedi à l'ouverture.

L'heureux élu aura droit à un accès gratuit, ainsi que pour ses accompagnateurs, et il recevra un panier garni de produits souvenirs de Foresta Lumina. Bien entendu, le tout remis par M. Madore avec photo à l'appui! À qui reviendra l'honneur?

Il faut dire que, une fois de plus, la réponse des visiteurs a largement dépassé les attentes, l'achalandage moyen projeté ayant été fixé à 1000 visiteurs par soir pour cette deuxième saison alors que Foresta Lumina a enregistré une moyenne de plus 1500 visiteurs, incluant un record de 2715 personnes en une seule soirée. « Afin de respecter notre nombre maximal de 350 visiteurs à la demi-heure, nous avons ajouté des départs en fin de soirée pour les gens qui se présentaient sans réservation, parfois jusqu'à minuit et demi, explique Caroline Sage, directrice générale du Parc de la Gorge. Chaque soir, nous accueillons au minimum 300 personnes qui se présentent sans billet. »

Malgré les soubresauts de Dame Nature, l'impact Foresta Lumina continue de se répercuter sur l'ensemble du Parc de la Gorge et ses nombreux attraits. Le nombre de visiteurs enregistrés de la mi-mai à la fin juillet ayant presque triplé en l'espace de trois ans, soit 64 000 en 2013 pour bondir à 124 000 en 2014 et à 170 000 en 2015. « Foresta Lumina a définitivement remis le Parc sur les rails! », lance Caroline avec un large sourire.

Nuit noire pour 1700 spectateurs!

Malgré les nombreuses améliorations apportées à cette deuxième édition, certains éléments feront l'objet d'un ajustement pour l'an prochain, dont l'installation de lumières d'urgence en cas de panne électrique. Le 14 août dernier, 1700 spectateurs se sont subitement retrouvés en pleine forêt dans une nuit d'encre avec pour seules bouées de secours, les lampes de poche des guides présents dans le sentier. « Il faut dire que plusieurs personnes possèdent un cellulaire muni d'une petite lampe de poche, ça a aidé!, souligne Caroline Sage. Conformément à notre plan d'urgence, nous avons regroupé les gens en plusieurs petits groupes avant de nous résoudre à les évacuer au bout de 20 minutes. Tout s'est très bien déroulé, personne n'a paniqué, mais nous avons ciblé une dizaine d'endroits où des lumières d'urgence seraient nécessaires. »

D'autre part et afin de répondre à la demande, une version adaptée de Foresta Lumina pourrait être offerte afin de favoriser l'accès aux personnes à mobilité réduite. « Certaines sections du parcours seraient accessibles en quadriporteurs, il nous suffirait d'ouvrir des barrières à certains endroits qui sont habituellement fermés au public, explique Caroline. Nous allons d'abord effectuer un test cette année en espérant pouvoir l'offrir l'an prochain. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer