Domtar produira 18 MW de plus en 2017

Domtar lancera dès l'an prochain les travaux d'installation de sa deuxième... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Christine Bureau</p>

(Windsor) Domtar lancera dès l'an prochain les travaux d'installation de sa deuxième phase de cogénération, un investissement de 36 M$. En 2017, l'usine de Windsor espère ainsi être en mesure de produire 18 mégawatts (MW) d'électricité destinés à la vente.

«C'est un super beau projet sur lequel on a mis beaucoup de travail et d'efforts au cours des dernières années. En résumé, ce qu'on va mettre en place, c'est un nouveau générateur, ce qu'on appelle une turbine-alternateur (TA)», dit le directeur de l'usine, Éric Ashby.

Ce sera la deuxième TA à voir le jour sur le site de l'usine de Windsor. L'entreprise a déjà conclu une entente avec Hydro-Québec qui lui permettra d'écouler les 18 MW qu'elle produira en 2017, soit l'équivalent de la consommation de 6000 maisons. Le prix de vente sera variable selon le moment et la quantité d'électricité vendue durant l'année 2017. «Ce sont de très bons profits», admet M. Ashby.

Comme le projet ne nécessite pas de consommer des combustibles fossiles supplémentaires, l'empreinte environnementale de l'usine Domtar sera de beaucoup diminuée. Pour s'alimenter, la TA utilise la vapeur produite par les chaudières qui brûlent de l'écorce de bois et autres résidus.

Selon Éric Ashby, le contexte concurrentiel de l'usine favorise la venue de cette deuxième phase de cogénération. «C'est un beau projet qui nous permet de rester compétitifs. Si vous regardez l'industrie des pâtes et papiers, c'est rare que vous voyez un investissement aussi important dans une usine, se réjouit-il. Notre compétition n'est pas locale, elle est internationale.»

Population rencontrée

La direction de Domtar a rencontré la population le mois dernier afin de lui présenter son nouveau projet. «Le transport était la plus grande préoccupation des gens. Ils craignaient qu'il y ait plus de camions pendant la période de construction.»

Le directeur soutient que son équipe travaille à mettre en place toutes les mesures correctives nécessaires. «On continue de faire de la sensibilisation avec les camionneurs. Il s'agit de trouver un équilibre», avance-t-il. La TA sera construite au coeur des installations de l'usine de Windsor.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer