Consacrés pionniers de la réalité virtuelle

Félix Lajeunesse et Paul Raphaël (à droite) ont... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Félix Lajeunesse et Paul Raphaël (à droite) ont présenté trois expériences de réalité virtuelle au festival Sundance.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les Studios Félix et Paul se taillent une place dans le palmarès mondial des pionniers de l'industrie événementielle publié par le magazine américain BizBash. Fondée en 2013 par le Sherbrookois Félix Lajeunesse et son partenaire d'affaires Paul Raphaël, l'entreprise s'ajoute ainsi à la liste des meneurs de l'industrie déjà reconnus par BizBash, soit Moment Factory, Sid Lee et Circo de Bakuza.

«Pour nous, c'est une surprise d'être nommés parmi les pionniers de l'industrie événementielle, car nous sommes essentiellement des développeurs de contenu de réalité virtuelle. Mais puisque la plateforme digitale de distribution de contenu pour ce médium n'est pas encore tout à fait au point, la participation à des événements publics pour faire voir nos créations et nous faire connaître est apparue comme une nécessité», commente Félix Lajeunesse, ajoutant que diverses plateformes en ligne, à partir desquelles les gens pourront télécharger des expériences de réalité virtuelle, seront mises en place au cours de la prochaine année.

«De gros joueurs de l'industrie technologique - comme Sony, Apple, Microsoft, Facebook et Samsung - travaillent sur des vidéo-casques de réalité virtuelle et des plateformes de distribution de contenu avec l'objectif commun que ce nouveau médium soit largement adopté par les consommateurs, comme l'ont été le téléphone cellulaire et l'ordinateur portatif au cours des dernières années», précise-t-il.

«À la base, nous sommes deux réalisateurs formés en cinéma traditionnel qui avions l'aspiration de créer des expériences cinématographiques plus immersives.»


Félix Lajeunesse et Paul Raphaël ont été reconnus par le magazine BizBash pour leur volonté de repousser les limites du septième art à l'aide de leurs expérimentations touchant notamment l'holographie et le mapping vidéo, puis leurs avancées dans le domaine de la réalité virtuelle auquel ils se consacrent désormais. La vingtaine d'employés de l'entreprise dont le siège social est situé à Montréal utilise une technologie qui leur permet de filmer en direct et en trois dimensions, à 360 degrés, afin de créer des expériences uniques pour des clients tels que Fox Searchlight, Dos Equis et le Cirque du Soleil.

De Montcalm à Sundance

L'ancien élève de Mitchell-Montcalm a quitté Sherbrooke pour poursuivre ses études en cinéma et c'est à l'Université Concordia qu'il a fait la connaissance de Paul Raphaël.

«À la base, nous sommes deux réalisateurs formés en cinéma traditionnel qui avions l'aspiration de créer des expériences cinématographiques plus immersives, une communication émotionnelle plus directe et viscérale pour le spectateur. Le cinéma raconte une histoire à quelqu'un qui est assis devant un écran. Par conséquent, il y a une certaine distance qui se créer. Nous plaçons le spectateur au coeur de l'expérience. Ceci a un impact sur le type d'histoires qu'on raconte et le rythme avec lequel nous le faisons», explique le Sherbrookois de 34 ans précisant que la réalité virtuelle est une nouvelle forme d'art en soi.

«Nous marchons dans un univers où le territoire n'est pas défini. Beaucoup de ce que l'on fait est un premier pas. Il n'existe pas de manuel sur le langage de la réalité virtuelle. Nous marchons dans le sillon de personne et c'est ce qui est très stimulant», relate-t-il.

En janvier, les Studios Félix et Paul ont participé au festival du film de Sundance, en Utah. L'entreprise avait alors proposé trois expériences dont une où les spectateurs étaient invités à marcher aux côtés de Reese Witherspoon et Laura Dern, les actrices de Wild, le film de Jean-Marc Vallée. Strangers, une expérience créée en complicité avec Patrick Watson, et Herders, une expérience documentaire sur la Mongolie, ont aussi été présentées lors de l'événement célébrant le cinéma américain.

«Une bonne portion de l'exposition New Fontier, dédiée au futur de l'expérience cinématographique, était consacrée à notre travail. Et la réaction a été excellente», raconte Félix Lajeunesse.

En début d'année, les Studios Félix et Paul avaient aussi participé à l'événement Consumer Electronics Show, ou CES, à Las Vegas. Et en juin, l'entreprise lançait Jurassic World : Apatosaurus, une expérience permettant aux spectateurs d'être à proximité d'un dinosaure vivant avec tout l'émerveillement et les peurs que cela implique.

Entente importante avec Oculus

Le défi des Studios Félix et Paul et de ses concurrents est de monétariser leur contenu en atteignant un nombre important d'utilisateurs.

Le marché de la réalité virtuelle se trouve principalement à Silicon Valley et à Hollywood où les deux fondateurs se rendent quelques jours par mois.

Les Studios Félix et Paul ont récemment signé une entente avec Oculus, propriété de Facebook, pour la création de plusieurs projets originaux qui seront diffusés gratuitement afin de développer l'intérêt des utilisateurs potentiels. La valeur de l'entente demeure confidentielle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer