• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Une fermeture qui a rendu les gens d'East Angus craintifs 

Une fermeture qui a rendu les gens d'East Angus craintifs

Robert G. Roy... (Archives La Tribune)

Agrandir

Robert G. Roy

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gabrièle Roy
La Tribune

(SHERBROOKE) L'entreprise Graphic Packaging Holding Company annonçait lundi la fermeture de son usine de carton recyclé à Jonquière et par conséquent la perte de 140 emplois. Cette fermeture a rendu les gens du côté de East Angus craintifs. Toutefois, le maire de la municipalité, Robert G. Roy, reste confiant en l'avenir de l'usine se trouvant sur son territoire.

Jeudi, M. Roy a rencontré le directeur de production de l'usine d'East Angus, M. Coulombe, au sujet des craintes d'une fermeture. «Ils nous ont dit que tout allait bien et que leur carnet de commandes aussi», rapporte-t-il.

M. Roy mentionne également que les employés de l'usine d'East Angus ont reçu un communiqué les informant qu'ils ne devaient pas s'inquiéter. «C'est sûr que lorsqu'ils disent aux employés de Jonquière de postuler à East Angus, c'est que ça va bien, mais ça reste tout de même inquiétant. Je sais qu'ils travaillent à optimiser les machines ici, donc il faut voir ça du côté positif.»

«Tout ce que la ville fait en ce moment, c'est de rester à l'affut», ajoute-t-il.

La directrice des communications de l'entreprise Graphic Packaging Holding Company, Sue Apple Yard, rassure également les employés d'East Angus. «Jonquière et East Angus sont deux clientèles complètement différentes», explique-t-elle. «Nous avons fermé l'usine de Jonquière pour des raisons de capacité et de coût des structures.»

«Je ne veux pas spéculer sur les décisions futures, mais présentement il n'y a pas de plan de fermeture. Ce n'est pas du tout dans nos discussions, ajoute-t-elle. Les opérations de l'usine vont très bien et tout se déroule comme il le faut.»

Blâme au gouvernement

M. Roy trouve toutefois très déplorable le fait que le gouvernement ne se soit pas penché réellement sur le sujet pour savoir ce qui aurait pu être fait pour protéger les industries qui restent et savoir quels créneaux il est important de garder.

«Il y a beaucoup d'avenir dans le secteur manufacturier et industriel pour le développement durable, dit le maire. Mais à la place, on envoie nos produits dans d'autres pays et après on les rachète.»

«Des fermetures d'usines, il va y en avoir, parce que je ne pense pas que ce soit une volonté des villes de les garder. Il n'y a personne qui se lève pour dire au gouvernement qu'on veut que la transformation de produits se fasse chez nous.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer