Litige entre Stéphanie Beaudoin et le magazine Summum

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(SHERBROOKE) Stéphanie Beaudoin, qui est actuellement devant la justice pour 49 chefs d'accusation reliés à des accusations d'introduction par effraction, de vol et de possession d'armes à feu sans permis, a encore une fois trouvé le moyen de faire parler d'elle.

Celle qui s'est fait connaître pour son physique avantageux et ses nombreux délits est sur la couverture du magazine pour hommes Summum pour le mois de juillet. Elle y apparaît sous le titre « la criminelle la plus sexy de la planète », une désignation qu'on lui avait déjà étiquetée par le passé, mais qui dérange la principale intéressée et son avocat, Me Denis Lavigne, qui ont mis en demeure le magazine afin d'en empêcher la publication.

Or, la nouvelle édition était bel et bien en kiosques vendredi.

« On regarde le dossier, mais une poursuite est envisageable », a avancé Me Lavigne.

Mme Beaudoin aurait elle-même offert ses services au magazine avant d'en informer son avocat qui, lorsqu'il a appris la nouvelle, a demandé au magazine de retarder sa publication jusqu'à ce que la sentence de sa cliente soit annoncée. La date du dépôt de celle-ci a toutefois été repoussée du 23 juin au 16 octobre et le magazine a décidé de maintenir son mois de publication original en mentionnant qu'elle avait rempli son engagement de retarder la sortie une fois la date du 23 juin dépassée.

Me Lavigne ne croit toutefois pas que cette nouvelle médiatisation autour de sa cliente influencera le jugement de la cour en ce qui concerne la sentence à venir.

« Le juge va se fier aux éléments soumis plutôt qu'aux articles de journaux », s'est-il contenté de répondre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer