Entreprendre Sherbrooke est sur les rails

Peter Cassar... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Peter Cassar

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Entreprendre Sherbrooke, ce grand chantier qui vise à repositionner économiquement la ville de Sherbrooke en encourageant l'entrepreneuriat, a officiellement amorcé ses activités jeudi. En dévoilant un logo, un site web et un échéancier, Entreprendre Sherbrooke tiendra un forum en novembre pour prendre connaissance du plan d'action qui aura été élaboré.

Peter Cassar, président de la direction de Sherweb et porte-parole du comité de pilotage, a expliqué en quoi consiste Entreprendre Sherbrooke. « C'est avant tout un effort collectif qui cherche à élaborer une stratégie où l'entrepreneur est au coeur de la démarche. J'ai été séduit par la démarche inclusive basée sur une vision à long terme. Soutenir l'entrepreneuriat, c'est investir dans nos créateurs de richesse. »

Le comité de pilotage, dont il fait partie, est composé à 50 % d'entrepreneurs. Ses 17 membres provenant de milieux différents voudront encadrer, guider, orienter et faciliter le déploiement de la démarche. « Nous validerons les avancées et agirons à titre d'experts en nous assurant que l'entrepreneur demeure au coeur des actions. »

Un inventaire des ressources en entrepreneuriat à Sherbrooke sera réalisé en juillet et août. Une ébauche de plan d'action sera aussi préparée. En septembre et octobre, le plan d'action sera présenté à des groupes ciblés.

Déjà, des tables de discussion ont été mises en place. Chacune est composée de dix entrepreneurs. Ce sont 40 dirigeants d'entreprises qui prendront part à l'exercice. Éric Desmarais, de Sporobole, a expliqué que les participants de tous les horizons arrivent à trouver des enjeux communs et des solutions auxquelles les décideurs n'avaient pas pensé.

« Le but de tout ça est d'en arriver à dire qu'il y a une communauté entrepreneuriale forte à Sherbrooke basée sur une culture entrepreneuriale forte. Il y a déjà une communauté, mais c'est de voir comment on peut orchestrer et accélérer tout ça pour que les gens puissent travailler ensemble. D'autres endroits ont fait des investissements semblables et ça fonctionne. Mais pour que ça fonctionne, il faut que les entrepreneurs se mobilisent », ajoute Peter Cassar.

Le maire Bernard Sévigny juge que la stratégie est porteuse justement parce que les entrepreneurs sont placés au coeur de la démarche. « Ce sont eux qui sont à la table du comité de pilotage, qui s'impliquent pour mettre sur pied des tables de discussion avec des entrepreneurs. Si on veut développer un coffre d'outils qui est adéquat, qui est adapté à leur réalité, ce sont eux qui doivent proposer des outils pour lancer l'entrepreneuriat sur le territoire de la Ville de Sherbrooke. C'est la stratégie qui maximisera ce qu'on fera dans le support aux entrepreneurs. »

M. Sévigny estime que Sherbrooke dispose des ingrédients nécessaires pour faire de l'entreprise un succès. « Ça fait déjà huit ans qu'il y a eu le dernier sommet auquel les Sherbrookois étaient conviés. Cette fois, ce n'est pas un sommet économique comme on les connaît. C'est une démarche stratégique en entrepreneuriat. Les gens que nous voulons mettre ensemble, ce sont plusieurs générations d'entrepreneurs et depuis huit ans, le profil de l'entrepreneur s'est beaucoup diversifié. »

Le site web entreprendresherbrooke.ca est par ailleurs en ligne depuis hier et les entrepreneurs sherbrookois sont invités à le consulter pour répondre à un sondage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer