• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Un développement résidentiel de 3000 unités verra le jour 

Un développement résidentiel de 3000 unités verra le jour

Un nouveau quartier comptant quelque 3000 unités d'habitation verra le jour... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Un nouveau quartier comptant quelque 3000 unités d'habitation verra le jour dans le secteur délimité par les boulevards Lionel-Groulx et Monseigneur-Fortier, un secteur boisé adjacent au plateau Saint-Joseph. Deux promoteurs s'intéressent au développement des terrains qui constitueront le projet domiciliaire «Le Plateau», dont la première phase pourrait être mise en chantier dès cette année.

Des amendements au zonage actuel sont d'ailleurs demandés et ont été l'objet de séances de consultation la semaine dernière dans trois arrondissements. Les propriétés visées sont adjacentes à la rue Nicolas-Scheib et devront permettre la construction d'habitations multifamiliales. JPC Société de placements vise notamment à développer 400 unités de logement dans une première phase, située dans le bassin versant sud du futur quartier. Y sont projetées des habitations bifamiliales isolées et des habitations multifamiliales. L'ensemble du territoire du futur quartier a une superficie approximative de 75 hectares.

Un second projet, du promoteur Lauréat Richard, vise quant à lui la construction d'un édifice de huit étages qui comprendrait 80 logements. Il serait construit à l'angle des rues Nicolas-Scheib et du Chardonnay. La construction d'un bâtiment en hauteur permettrait de protéger des boisés matures en minimisant l'empreinte au sol.

Les deux projets sont situés dans la zone prioritaire de développement et s'inscrivent dans le prolongement du développement urbain. Le projet «Le Plateau» permettrait par ailleurs de planifier un lien piéton entre le parc André-Viger et la rue Nicolas-Scheib.

«Une séance de consultation s'est tenue la semaine dernière. Une trentaine de personnes étaient présentes. Il y a eu beaucoup de questions à propos des arbres, mais ils ont eu toutes les réponses», commente le conseiller Pierre Tardif.

Marc Denault a pris la balle au bond. «C'est un projet majeur pour le secteur. On dénombre très peu de projets de développement dans l'arrondissement Jacques-Cartier en raison du manque de terrains. Ça peut être intéressant pour les jeunes familles qui veulent s'installer dans le secteur. Il ne faut pas oublier qu'on est proche de tous les services et qu'il y aura du commerce de proximité. Ce projet comportera trois phases. La première phase donnera accès au chemin Arnold-Price. Avec le consentement des promoteurs, il a été convenu que ceux-ci, pour éviter le transit dans le quartier résidentiel pendant les travaux, sortiront par le chemin Arnold-Price pour rejoindre le boulevard Lionel-Groulx.»

Selon M. Denault, le projet sera en développement pendant plusieurs années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer