Le dragon Beauchemin s'allie aux requins sherbrookois

Stephan Doucet, Nolan Poulin et Nyk Beaulieu de Shark Media... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Stephan Doucet, Nolan Poulin et Nyk Beaulieu de Shark Media & Sport se sont associés au dragon Serge Beauchemin au terme de leur passage à l'émission Dans l'oeil du dragon, diffusée lundi soir.

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Ce n'est pas tous les jours que requins et dragons font équipe.

Serge Beauchemin... (Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Serge Beauchemin

Archives La Presse

L'entreprise sherbrookoise Shark Media & Sport, spécialisée dans la conception de plateformes web destinées aux organisations sportives - principalement en hockey -, était de passage à la populaire émission Dans l'oeil du dragon, sur les ondes de Radio-Canada lundi soir.

Le trio d'actionnaires, composé de Nolan Poulin, Nyk Beaulieu et Stéphan Doucet, est devenu quatuor après avoir accepté l'offre de 100 000 $ pour 25 % de l'entreprise du dragon Serge Beauchemin.

« Serge, pour avoir étudié les dragons et en avoir parlé avec des gens, on s'est fait dire que c'était celui qui s'impliquait le plus avec ses entreprises », a souligné M. Poulin, visiblement satisfait de l'issue de l'expérience.

« Il nous a dit textuellement qu'on était son coup de coeur de 2015, c'est agréable », a pour sa part commenté M. Beaulieu.

Grâce à Mitch

Le parcours aura toutefois été sinueux avant d'en arriver à cet heureux dénouement.

Après avoir reçu des offres de Serge Beauchemin et d'Alexandre Taillefer, le trio a soumis une contre-offre que les deux dragons ont déclinée.

«Mitch Garber nous a dit les gars, je pense que vous faites une erreur et ensuite on a jasé environ dix minutes avec lui.»


C'est l'intervention coupée au montage de Mitch Garber qui a alors fait basculer l'opinion des requins.

« Mitch Garber nous a dit les gars, je pense que vous faites une erreur et ensuite on a jasé environ dix minutes avec lui », explique M. Beaulieu.

S'en sont suivies deux autres offres, la dernière étant celle de départ de Serge Beauchemin, finalement acceptée par le trio.

L'entreprise ira maintenant de l'avant avec l'ambition d'étendre ses tentacules à plusieurs autres sports que le hockey et de s'imposer à l'extérieur du marché québécois.

Serge Beauchemin a d'ailleurs confirmé le potentiel d'exportation du produit alors qu'il commentait en direct sur le web durant l'émission. Une première rencontre a déjà eu lieu et le courant passe selon le trio : une renégociation leur a même permis d'abaisser à 20 % la participation du nouvel actionnaire.

Comme l'ont mentionné les dragons durant l'émission, l'entreprise ne s'appelle pas Shark pour rien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer