Une opportunité en or pour les gens d'affaires

Pas moins de 850 visiteurs étaient attendus, hier,... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Pas moins de 850 visiteurs étaient attendus, hier, au Centre de foires de Sherbrooke dans le cadre de la quatrième édition du Salon des affaires et du réseautage de l'Estrie. Sur la photo, on reconnaît Mario Bégin, organisateur, Pierre Pellerin et Richard Aubé, ainsi que Catherine Lachance qui agissaient comme conférenciers.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Gabriele Roy
La Tribune

(SHERBROOKE) À la quatrième édition du Salon des affaires et du réseautage de l'Estrie, hier, le message de la part des organisateurs et des conférenciers était clair : osez et sortez de votre zone de confort, le réseautage va vous amener loin.

Cette journée, qui s'est déroulée au Centre de foires de Sherbrooke, regroupait plus de 100 exposants, trois conférenciers et de nombreux visiteurs de la région. «L'an dernier, nous avons eu 625 visiteurs et nous en attendons autour de 850 aujourd'hui», relate l'un des membres du comité organisateur du Salon des affaires de l'Estrie, Patrick Lacasse.

Ce rassemblement a pour bu de faire connaitre de nombreuses entreprises et une multitude de gens d'affaires de l'Estrie. C'est une chance unique de se faire valoir auprès des entrepreneurs de la région et d'acquérir de nouvelles connaissances au sujet des produits et services offerts par les différents exposants. Comme l'a mentionné l'un des conférenciers, également auteur du livre Pantoufle en Béton, Richard Aubé, «c'est dans l'inconfort qu'on grandit.»

Le fondateur de l'entreprise Ventilo exp' air de Granby, Samuel Dupont, en était à sa première participation à l'événement. Il explique son intérêt pour le Salon à sa quête des affaires dans la région de Sherbrooke. «Je voulais essayer le marché à Sherbrooke parce que je me déplace pas mal vers Montéal et Chambly, donc c'était une opportunité de se rendre dans la région puisqu'il y a quand même beaucoup de gens en affaires dans ce coin-ci», mentionne-t-il. Il ajoute également que c'est une bonne préparation pour sa future participation au Salon national de l'habitation.

La comédienne Catherine Lachance se préparait à entamer une journée bien chargée tout comme les représentants des 200 entreprises participantes. Mme Lachance était l'une des organisatrices et aussi une exposante à l'événement.

En ajoutant une touche de gaité dans tout ce qu'elle entreprend, elle voulait faire comprendre aux gens que même avec l'horaire chargé d'une personne en affaires, «le cerveau a besoin de se reposer, car c'est comme ça que les idées viennent.»

En affaires depuis seulement quelques années, son kiosque offrait des produits tels que des lunettes à différentes formes amusantes, de la pâte à modeler et des crayons de couleur. Elle suggérait aux gens d'affaires de changer, par exemple, leurs salles de pause en quelque chose de plus enjoué et reposant, pour faire changement des murs blancs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer