• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Merkur s'installe à Drummond et décroche un contrat de 60 M$ 

Merkur s'installe à Drummond et décroche un contrat de 60 M$

Martin Dufour a annoncé l'achat de Khrome et... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Martin Dufour a annoncé l'achat de Khrome et l'obtention d'un contrat de 60M$.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Le président de la firme d'ingénierie sherbrookoise Merkur, Martin Dufour, a annoncé, mercredi matin, l'acquisition de Khrome produit transport (KPT), l'ouverture d'un nouveau bureau à Drummondville, ainsi que l'obtention d'un contrat de 60 millions$ avec Kawasaki rail car.

« Ce contrat d'une durée de cinq ans assurera, entre autres, la pérennité des activités de Khrome. Elle permettra la consolidation des 20 emplois de l'entreprise et la création d'une trentaine d'autres minimalement », explique l'homme d'affaires, précisant que l'entente débutera à la mi-2016.

Alors que l'essentiel de l'ingénierie du projet sera confié à des ingénieurs sherbrookois, ce contrat amènera à Drummondville la fabrication des sièges des nouvelles voitures de transport ferroviaire de la nouvelle plateforme M9 destinée aux trains de banlieue de la région de la région de New York.

Tant Merkur que KPT misent beaucoup sur cette alliance afin d'obtenir de nouvelles parts de marché. Elle dote les deux entreprises d'un important avantage concurrentiel sur le marché nord-américain. M. Dufour espère d'ailleurs que Khrome comptera de 100 à 150 travailleurs d'ici cinq ans.

« C'est une symbiose intéressante entre ingénierie et fabrication qu'on a créée et ça suscite beaucoup d'intérêt. On parle aujourd'hui de Kawasaki, mais on travaille aussi avec Alstrom et Bombardier. On s'est fait qualifier récemment par les autorités de transport de New York et de Chicago », explique le président.

La création d'un bureau de Merkur à Drummondville lui permettra d'offrir l'expertise développée au cours des 20 dernières années aux entreprises du Centre-du-Québec et aussi de soutenir les projets de Khrome en périodes de fabrication.

« Merkur participera à l'ingénierie en début de projet et sera là en tampon pendant. Nos compétiteurs n'ont pas cette forme d'ingénierie là. Ça nous confère un avantage concurrentiel », explique Martin Dufour.

À Drummondville pour y rester

Même si l'avenir semble rose pour KPT et qu'on envisage une importante expansion, il n'est pas question pour M. Dufour et son équipe de déménager l'entreprise. On a, pour l'instant, suffisamment d'espace sur la propriété de la route 139 (secteur Saint-Nicéphore) pour agrandir les installations.

Advenant qu'on atteigne les limites, on regardera ailleurs à Drummondville. « Si on a besoin d'espace, certainement qu'à Drummondville on pourra trouver quelque chose qui nous convient », conclut le président sous les regards approbateurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer