Des investissements industriels records à Drummondville

Le directeur général de la SDED, Martin Dupont,... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le directeur général de la SDED, Martin Dupont, en compagnie du maire de Drummondville, Alexandre Cusson.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) L'économie roule rondement à Drummondville depuis quelque temps, tant et si bien qu'on a enregistré des investissements industriels records de 220 millions $ pour 2014. Cette effervescence a contribué à la création de 1069 emplois. La région a atteint le cap des 16 000 emplois industriels pour la première fois depuis 2009.

«Nous avons connu une année exceptionnelle. C'est un signe que l'économie reprend et que nos entreprises sont au rendez-vous. Ces investissements leur permettront d'être plus compétitives par rapport aux autres joueurs de leur domaine », explique le directeur général de la Société de développement économique de Drummond (SDED), Martin Dupont.

Selon le gestionnaire, la région a connu sa part de ratées depuis 2009, la crise économique provoquant un important ralentissement dans la région. Le sondage des 635 entreprises manufacturières du territoire a permis de faire le constat que le contexte était redevenu favorable.

« Le dollar canadien a beau être en baisse; pour qu'il y ait de l'exportation, il faut qu'il y ait des acheteurs américains. On sent la reprise. Il y a aussi cet accord de libre-échange avec l'Europe qui sera source d'opportunités. C'est encourageant », ajoute M. Dupont.

Des 220 millions $ investis en 2014, 139 millions $ l'ont été pour de la machinerie, contre 48 millions $ pour des terrains et bâtiments et 33 millions $ pour de la formation, de la recherche et du développement. Parmi les investissements majeurs, on note la construction de l'important complexe COLO-D, un centre de colocation de nouvelle génération et le centre de distribution de Canac, une annonce évaluée à 37 millions $ qui change la donne à Drummondville.

« L'effet d'attraction généré par l'arrivée de cette entreprise nous convainc de procéder au développement de la 2e phase d'aménagement de la zone industrielle Vitrine 55. Il s'agit d'une zone de 278 000 mètres carrés (3 000 000 de pieds carrés) », précise le maire de Drummondville, Alexandre Cusson.

Difficile pour le tourisme

Si les entrepreneurs ont investi beaucoup d'argent dans l'économie de la région, Drummondville a connu une année touristique affreuse, la pire depuis 2011. On estime les retombées engendrées par ce secteur économique à 2,8 millions $, une chute de plus de 15 % par rapport à 2013.

« On s'attendait à ce résultat, statue le maire Cusson. La deuxième moitié de l'année en a été une d'attente pour le 200e. On a incité les associations à attendre le 200e pour tenir leurs événements à Drummondville. Ces chiffres étaient prévus et cette année, avec le centre de foires et le 200e, on ne sera plus du tout dans les mêmes chiffres ».

 

Sept grandes orientations

Afin de guider ses actions, la SDED s'est fixé sept grandes orientations qui marqueront l'année 2015. En plus de développer la 2e phase de la Vitrine 55, on compte déposer une étude de faisabilité visant l'agrandissement de la piste d'atterrissage de l'aéroport afin de la faire passer de 1200 à 1800 mètres (4000 à 6000 pieds).

Il est également question de multiplier les missions économiques en Europe pour profiter de l'accord de libre-échange, tout en poursuivant les partenariats établis avec Shanghai et Jiaxing. On procédera aussi, au cours des prochains mois, à l'inauguration de la phase 3 de l'incubateur industriel et on organisera le 10e Défi de l'emploi en octobre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer