Les forums jeunesse voués à disparaître

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les forums jeunesse disparaîtront à la fin du mois de juin. Le ministre du Travail Sam Hamad a annoncé hier que le Secrétariat à la jeunesse financera désormais le créneau « carrefour jeunesse » des Carrefours jeunesse-emploi à hauteur de 20 millions à partir du 1er avril 2016. La déception était vive au sein des forums jeunesse de la région, hier, alors que l'incertitude plane pour les organismes qui profitent d'une aide financière du Fonds régional d'investissement jeunesse (FRIJ).

« Ces sommes permettront de mettre en place des services directs aux jeunes en plus de financer des projets locaux et régionaux favorisant la participation citoyenne et l'engagement des jeunes dans le développement de leurs communautés », lit-on dans le communiqué publié par le gouvernement du Québec.

La fin du Forum jeunesse Estrie (FJE) signifie la mise à pied de quatre employées dont les emplois avaient déjà été suspendus le 1er avril. « Avec l'annonce récente de l'abolition des conférences régionales des élus, cette triste nouvelle est un pas de plus vers la destruction pure et simple du palier régional, pourtant primordial, pour le développement de l'Estrie », a réagi Alexandre Blanchette, président du FJE, qui se disait encore sous le choc.

M. Blanchette confirme qu'un premier versement pour l'enveloppe 2014-2015 a finalement été reçu récemment au FJE. Le chèque, qui se faisait attendre, était pourtant daté de décembre. « J'ai de la difficulté à confirmer que nous avons l'ensemble des sommes qu'on nous devait, mais je ne doute pas qu'on en recevra la totalité. »

Le président du FJE s'inquiète de l'avenir de certaines initiatives régionales. « Les forums jeunesse étaient pensés par et pour les jeunes. L'institution était une école pour former la relève. J'ai l'impression que les appels de projets et le développement tels que nous les faisions cesseront et que les interventions seront plus ciblées auprès d'une clientèle plus spécifique, soit les 15-29 ans qui ont des difficultés d'employabilité. Ce ne sera plus la même philosophie, plus la même approche.

« Nous sommes inondés de l'inquiétude de nos partenaires. C'est une bien triste journée. C'est bien plus qu'une structure qui tombe, mais toute une expertise et des méthodes de fonctionnement. »

La déception était également vive au Forum jeunesse du Centre-du-Québec, où la présidente Jessica Poiré qualifie l'attitude du gouvernement d'inacceptable. « Son mutisme et l'incertitude qu'il a laissé planer pendant plusieurs semaines quant à l'avenir des forums est un manque flagrant de respect envers les bénévoles et les travailleurs qui y ont investi depuis des années temps et énergie. Force est de constater que le gouvernement a choisi de bâillonner la jeunesse et d'alimenter le cynisme. »

Les activités de tous les forums jeunesse prendront fin le 30 juin 2015 et les ententes signées dans le cadre du FRIJ seront honorées jusqu'au 31 mars 2016. Les promoteurs qui ont des projets et des ententes en cours avec le FJE doivent s'adresser à la Conférence régionale des élus de l'Estrie pour la suite des choses.

Bénéficiant d'un financement du FRIJ, la Villapierrot avait reçu 80 % des sommes promises. « Pour nous, c'est une déception, confie la directrice générale Lise Cadieux. Si le financement n'est pas assuré, il faudra voir avec le conseil d'administration comment nous pourrons terminer notre projet. Le FJE avait une capacité de mettre en lumière l'action des jeunes. Ce n'est pas évident ce qui se passe et c'est difficile de suivre. Ça ne sonne pas bien. On revient 15 ans en arrière. C'est dommage et navrant. J'ai hâte que cette partie de domino soit terminée. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer