Machinex aidera l'Écosse à devenir plus verte

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(PLESSISVILLE) L'entreprise plessisvilloise Machinex a été choisie par la firme de construction internationale M+W Group pour la construction d'un centre de tri à Lanark, en Écosse, visant la production d'énergie à partir de déchets. Cette installation nouveau genre, qui sera en fonction au début 2017, est un pas vers l'avant pour l'Écosse et son plan « Zéro déchet ».

« Cette usine de préparation des combustibles issus des déchets sera conçue pour traiter 42 tonnes à l'heure de déchets solides municipaux, commerciaux et industriels. Le centre de tri produira, en tant que matière première, un minimum de 100 000 tonnes par an de combustibles de haute qualité qui serviront à alimenter l'usine de Levenseat », explique la porte-parole de l'entreprise, Karine Moreau.

Ces nouvelles installations, qui bonifieront d'un peu plus de 20 millions $ le chiffre d'affaires de Machinex, permettront à Levenseat de produire de l'énergie tout en maximisant la récupération des matières à grande valeur recyclable (comme le papier, le carton, les plastiques, les métaux et le bois).

Afin d'augmenter et d'assurer la qualité du combustible, une technologie de séchage sera utilisée afin d'en réduire le taux d'humidité. En plus d'être autosuffisant, ce séchoir utilisera une petite fraction de la chaleur générée par l'usine de valorisation énergétique, située à proximité du centre du tri.

« À mon avis, le système incorpore un équilibre idéal entre la génération de combustibles contrôlés et homogènes tout en maximisant la saisie de la matière à grande valeur recyclable. La flexibilité de la conception de ce système est une caractéristique importante puisqu'elle offre un nombre impressionnant d'options à l'opérateur lorsque celui-ci devra faire face à des variations inévitables des déchets entrants », explique Jonathan Ménard, directeur de projets chez Machinex.

En ce qui concerne le président de l'entreprise plessisvilloise, Pierre Paré, ce projet permettra, une fois de plus, de confirmer son expertise ainsi que sa compétence en ce qui concerne le marché de préparation des combustibles.

« Ce projet représente un jalon important pour nous et notre développement dans le marché européen. Notre aventure au Royaume-Uni a commencé il y a environ cinq ans et nous sommes extrêmement fiers du bilan que nous avons établi considérant la grande envergure ainsi que la haute complexité de nos installations dans ce pays », termine-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer