Feu vert à Entreprendre Sherbrooke

Bernard Sévigny... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Bernard Sévigny

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Chloé Cotnoir</p>
Chloé Cotnoir
La Tribune

(SHERBROOKE) Les élus municipaux ont donné le feu vert au projet Entreprendre Sherbrooke qui vise à stimuler la création de richesse à Sherbrooke en misant sur l'émergence d'un écosystème entrepreneurial.

Entreprendre Sherbrooke a été pensé dans la foulée de la création d'une nouvelle concentration en entrepreneuriat à l'Université de Sherbrooke, de la révision du mandat de Sherbrooke Innopole et de l'ouverture d'un incubateur d'entreprises au centre-ville.

« Les retombées de ce projet profiteront à l'ensemble de la communauté sherbrookoise et nous comptons sur l'engagement des entrepreneurs et sur l'apport des partenaires du milieu », assure Bernard Sévigny, qui avait fait mention de ce projet lors du dernier souper du maire.

De façon plus précise, la première étape de Sherbrooke entreprendre consiste en la réalisation d'une douzaine de tables de réflexion centrées sur quelques thèmes imposés alors que d'autres thématiques seront identifiées et définies par les entrepreneurs participants eux-mêmes.

L'exercice de réflexion sera mené par un animateur formé pour faire ressortir les préoccupations, les besoins et les idées des entrepreneurs et des acteurs.

Au cours de la deuxième étape, toutes les idées, suggestions, propositions seront notées, colligées et analysées par l'équipe du projet.

La troisième étape en est une de validation auprès de la communauté entrepreneuriale. La liste des projets, activités et outils sera donc soumise à l'appréciation d'un groupe d'entrepreneurs afin d'en valider la pertinence et d'en peaufiner le mode d'emploi.

La quatrième étape consiste à retenir les projets, activités et outils qui seront les plus appropriés et les plus souhaités par les entrepreneurs. Pour chacun des projets, activités ou outils retenus, les ressources nécessaires devront être évaluées, des partenaires identifiés et un horizon de réalisation suggéré. L'ensemble des initiatives sera organisé dans un plan d'action qui sera présenté dans le cadre d'un événement de mobilisation, d'appropriation et de diffusion au cours de l'automne pour une appropriation et une priorisation.

La cinquième et dernière étape consiste à assurer un suivi des projets à réaliser, des activités à lancer et des outils à créer.

« Le tout culminera par la réalisation d'un grand Rendez-vous économique qui se tiendra en novembre 2015 et par le lancement d'un plan d'action entrepreneuriale pensé par la Ville de Sherbrooke et l'ensemble des partenaires, plus d'une quarantaine », précise le maire.

Un suivi annuel sera fait jusqu'en 2018 sur les résultats de la stratégie.

Entreprendre Sherbrooke nécessite un budget de 360 000 $. La contribution de la Ville est évaluée à 130 000 $. Les 230 000 $ restants proviennent de partenaires publics et privés. La Ville procédera à l'embauche d'un coordonnateur qui veillera au bon déroulement de l'exercice. Son contrat sera d'une durée d'un an.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer