• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Efficacité énergétique: une chaire de recherche voit le jour 

Efficacité énergétique: une chaire de recherche voit le jour

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Réduire la consommation en combustibles fossiles et contribuer au développement durable, voilà la mission d'une chaire de recherche industrielle en efficacité énergétique industrielle à l'Université de Sherbrooke.

Au Canada, les secteurs primaire et manufacturier de l'industrie consomment à eux seuls pratiquement la moitié de la consommation totale d'énergie, générant ainsi environ le tiers des émissions de gaz à effet de serre.

En adoptant des technologies novatrices de cogénération ou de récupération de chaleur, les entreprises de ces secteurs pourraient réaliser des gains en efficacité énergétique de l'ordre de 18 à 26 pour cent, a-t-on annoncé hier en conférence de presse.

Les professeurs Sébastien Poncet et Mikhail Sorin, du Département de génie mécanique de l'Université de Sherbrooke, travaillent pour accroître les performances des systèmes énergétiques.

Pendant cinq ans, la Chaire de recherche industrielle du CRSNG en efficacité énergétique industrielle tentera notamment de répondre à ces questions. Sous la direction du Pr Poncet, la chaire reçoit l'aide des partenaires Hydro-Québec, CanmetÉNERGIE de Ressources naturelles Canada et Rio Tinto Alcan.

Le programme de recherche de la Chaire porte sur le développement de composants de systèmes industriels de réfrigération, de stockage et de transport d'énergie thermique. Avec le soutien du CRSNG et des partenaires, il s'agit d'un investissement de 2,4 M$.

Afin d'atteindre ses objectifs, la Chaire orientera principalement ses activités vers le développement des composants de systèmes industriels de réfrigération, de revalorisation, de stockage et de transport d'énergie thermique, ciblés dans le cadre d'un précédent mandat (des éjecteurs, des coulis de glace, des régénérateurs poreux pour la réfrigération magnétique).

Elle optimisera ces composants grâce à des études expérimentales et numériques. « Le coulis de glace, par exemple, permet la production et le transport du froid, système pouvant être utilisé pour la conservation des aliments ou dans le secteur biomédical, a précisé le professeur Sébastien Poncet. La climatisation des bâtiments industriels est un autre exemple d'application concrète visée par nos travaux, qui devraient, d'ici un horizon proche, avoir un impact direct sur les entreprises canadiennes et québécoises dans ces secteurs. »

Le programme de recherche de la Chaire se développera en étroite collaboration avec le programme de recherche de cinq ans du CRSNG RDC (Recherche et développement coopératif), toujours avec les mêmes partenaires industriels. Le chercheur principal est le Pr Sorin.

Son programme bénéficie d'une subvention totale d'environ 2,3 M$. Il porte sur les systèmes de récupération et de valorisation des rejets thermiques ainsi que sur la diminution de la consommation énergétique des procédés industriels.

« Les développements technologiques qui résulteront des travaux de la Chaire seront ensuite intégrés, de façon optimale, dans les différents systèmes de conversion, de valorisation, de stockage et de transport de l'énergie thermique, puis dans les procédés industriels pour en améliorer l'efficacité énergétique. D'un côté, on a l'aspect fondamental, et, de l'autre, on a l'aspect appliqué, résume le professeur Sorin. Les deux programmes sont fortement inter reliés ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer