Cascades a raté la cible des analystes

Cascades a raté la cible des analystes au quatrième trimestre en raison de la... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

Cascades a raté la cible des analystes au quatrième trimestre en raison de la vive concurrence dans certains des secteurs de l'entreprise ainsi que de charges liées à la dépréciation d'actifs.

La société établie à Kingsey Falls a dévoilé vendredi une perte nette de 47 millions $, ou 51 cents par action, alors qu'elle avait engrangé des profits de 6 millions $, ou cinq cents par action, à la même période l'an dernier.

En excluant les éléments non récurrents, le profit ajusté de Cascades a fléchi de 10 pour cent pour s'établir à 8 millions $, ou huit cents par action. Son chiffre d'affaires a toutefois progressé de quatre pour cent, à 879 millions $.

Cette performance trimestrielle n'a pas répondu aux attentes des analystes sondés par Thomson Reuters, qui planchaient sur un profit par action de 18 cents ainsi que des recettes de 927 millions $.

Au cours du trimestre terminé le 31 décembre, Cascades a entre autres vendu ses activités nord-américaines de carton plat pour 45 millions $ et procédé au démarrage d'une nouvelle machine à papiers tissu en Oregon, aux États-Unis.

Le président et chef de la direction de l'entreprise, Mario Plourde, a estimé que l'année 2014 avait été une période de «repositionnement» où des décisions avaient été prises afin de «rationaliser» le parc d'actifs de Cascades.

«Malgré leur impact négatif sur nos résultats financiers pour l'année, ces décisions sont maintenant derrière nous et tout est en place pour que nos résultats s'améliorent dans l'avenir», a-t-il observé.

Les résultats du quatrième trimestre comprennent un montant de 36 millions $ lié notamment à des coûts de restructuration ainsi qu'une charge de 13 millions $ pour la baisse de la valeur d'actifs des activités européennes de carton plat et de produits spécialisés.

Si le repositionnement de Cascades a influencé les résultats, Leon Aghazarian, de la Financière Banque Nationale, croit que ces décisions seront bénéfiques pour les marges de la société au cours de l'exercice 2015.

«Cascades devrait bénéficier des initiatives de restructuration, écrit-il dans un rapport. La demande devrait être forte pour les produits d'emballage, mais il devrait y avoir des défis dans le secteur des papiers tissu.»

Cascades a par ailleurs annoncé qu'elle allait continuer à racheter des actions. Depuis le 1er mars, l'entreprise a racheté 77 400 actions au prix moyen de 5,93 $. Cascades devrait racheter 942 194 actions au cours de la prochaine année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer