De La Fontaine grandit et s'étend

Gabriel De La Fontaine... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Gabriel De La Fontaine

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) L'entreprise sherbrookoise De La Fontaine connaît une belle croissance. Pour répondre à la demande, le fabricant de portes et de cadres de portes en acier prévoit agrandir ses installations de la rue Brodeur.

«On prévoit ajouter entre 12 000 et 20 000 pieds carrés à notre usine qui en compte environ 65 000. L'agrandissement est prévu pour cet été et nécessitera, avec la machinerie, des investissements de 3 M$», précise le directeur général de l'entreprise, Gabriel De La Fontaine.

Les ventes de l'entreprise familiale de troisième génération fondée en 1968 ont augmenté d'environ 10 pour cent par an depuis quatre ans.

«On remarque une croissance marquée de la construction aux États-Unis, un territoire qui génère environ 90 pour cent de nos ventes», ajoute celui qui succède à son père Robert et son grand-père Gérald à la direction.

De La Fontaine compte deux centres de production : une usine à Sherbrooke et une usine de production hybride à Woburn, près de Boston. L'entreprise prévoit ouvrir une nouvelle usine près de Washington en 2017.

«Notre usine américaine est une usine-dépanneur. Il n'y a pas d'inventaire, mais on produit en 24 ou 48 heures, car ce qui fait la force de De La Fontaine est vraiment la rapidité de service. On livre en deux semaines en moyenne. Le même concept s'appliquera à notre future usine», souligne le chef de la direction.

À usage commercial, les portes et cadres de l'entreprise sherbrookoise se retrouvent, entre autres, à l'aéroport de Montréal, au Pentagone, au Musée des beaux-arts de Boston, à l'ambassade américaine de Bangkok en Thaïlande, au siège de la police de Hong Kong, au Ritz Carlton d'Aruba aux petites Antilles et dans de nombreuses écoles, résidences et installations industrielles à travers le monde.

De La Fontaine a un constant besoin de ressources humaines. «On est à la recherche principalement de main-d'oeuvre spécialisée telle que des concepteurs, des ingénieurs, des superviseurs de production. Nous sommes très sélectifs dans notre embauche, car c'est très important d'avoir un bon agencement entre l'équipe et l'entreprise», explique le jeune directeur général de l'entreprise, qui compte 165 employés dont la moyenne d'âge est de 39 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer