Les tomates Savoura sous respirateur

L'entreprise Les Serres du St-Laurent qui produit et commercialise des légumes... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yvan Provencher
La Tribune

(Danville) L'entreprise Les Serres du St-Laurent qui produit et commercialise des légumes en serre sous la marque Savoura est en faillite. Ses actifs ont été confiés à la firme Raymond Chabot inc. par le tribunal aux fins de vente. L'entreprise possède deux ensembles de serres à Danville totalisant 55 000m2 avec une production principale de 185 000 tomates chaque semaine.

La nouvelle n'est pas sans créer une vague d'inquiétude tant pour les employés de l'entreprise que pour la population de la région des Sources qui compose avec une suite de mauvaises nouvelles économique depuis plusieurs mois. Bien que des rumeurs relatives à des difficultés financières transpiraient depuis quelque temps, le choc n'est pas moins brutal.

Des prêts totalisant 16 M$ sont rappelés par les banquiers. L'entreprise présidée par Marie Gosselin, dont le siège social est situé à Portneuf, compte approximativement 190 employés dans cette municipalité, à Saint-Étienne-des-Grès et à Danville. Des scénarios ont déjà commencé à circuler sur l'ajout de nouveaux partenaires financiers pour sauver la possession entre des mains québécoises ainsi que la vente potentielle à des intérêts ontariens ou américains, plus précisément des multinationales ayant de grands moyens financiers.

Les raisons qui ont provoqué les difficultés financières de cette entreprise demeurent pour l'instant plutôt obscures. Doit-on parler d'hivers rigoureux faisant exploser les frais d'exploitation en serres, d'une difficile tentative de production au Mexique ou de problèmes d'un tout autre ordre? Les développements à cet effet restent à venir.

En juillet 2013, une première annonce d'importance pour la MRC des Sources provenant du Fonds de diversification économique de 50 M$ consenti par le gouvernement du Québec avait été faite à Danville, l'entreprise Les Serres du St-Laurent s'étant vu attribuée une aide financière de 540 000 $, remboursable sans intérêt. Cette aide financière devait permettre d'appuyer un projet d'investissement de 909 000 $. Les travaux prévus visaient à mettre à niveau les équipements, l'isolation et les systèmes d'irrigation des serres, des investissements devant réduire les coûts d'exploitation et à accroître la rentabilité de l'entreprise. Cet investissement était relié à la consolidation des emplois de l'entreprise dans cette municipalité.

«L'entreprise traverse une tempête. Il faut s'assurer de la garder à flot», a expliqué, vendredi, au journal Le Soleil, l'associé responsable du dossier chez Raymond Chabot, Jocelyn Renaud, en précisant que les activités de production et de distribution continueront de façon à répondre à la demande de la clientèle.

«Ce n'est pas la fermeture de l'entreprise. Nous prenons temporairement le contrôle du gouvernail pour faire sortir la compagnie de la tempête et ensuite la laisser entre les mains d'un opérateur qui va en devenir le capitaine. C'est le message que je livre, aujourd'hui, aux employés», a-t-il ajouté. «Notre objectif est de garder l'entreprise en vie. Savoura, c'est un fleuron au Québec. J'ai donc demandé aux employés de nous aider à les aider. S'ils quittent tous le navire, ça ne nous aidera pas à trouver un acquéreur.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer