Victoriaville veut des entrepreneurs durables

Le maire de Victoriaville, Alain Rayes, accompagné de... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le maire de Victoriaville, Alain Rayes, accompagné de son directeur de l'environnement, Serge Cyr et de Nicolas Girouard, porte-parole des écoentrepreneurs.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Quelques années après avoir mis sur pied un programme visant la construction d'habitations durables, Victoriaville fait maintenant la promotion de l'accréditation Écoentrepreneur, une norme mise en place par l'organisme Écohabitation qui prévoit la sensibilisation des gens d'affaires du domaine à l'importance de réduire l'empreinte environnementale dans le domaine de la construction.

« Ce sont de petits gestes, il y en a une douzaine, des gestes avant-gardistes qui respectent le gros bon sens. Il n'y a rien de bien sorcier, c'est comme faire la collecte sélective, on ne parle pas d'installer des panneaux solaires, on n'est pas rendu là » explique le porte-parole de cette nouvelle norme créée au début de l'année 2014, Nicolas Girouard.

Parmi les gestes simples que s'engagent à poser les écoentrepreneurs dans le plus grand respect de l'environnement, on retrouve l'utilisation de peintures à faible concentration de COV et l'utilisation de conteneurs spéciaux pour le recyclage du bois. « La plupart de ces gestes ne représentent pas de frais additionnels », précise M. Girouard.

Au moment d'écrire ces lignes, on ne compte pas 100 écoentrepreneurs au Québec, mais on s'attend à ce que la norme gagne en popularité maintenant que Victoriaville a décidé de la porter. La Municipalité a ainsi invité ses entrepreneurs à une vaste journée de formation le 26 mars et elle défraiera la moitié des 200 $ nécessaires à l'inscription. Tous les entrepreneurs ayant construits une maison dans la cadre du programme Victoriaville habitation durable recevront d'emblée la certification Écoentrepreneur Plus.

Selon M. Girouard, cette accréditation constitue un avantage concurrentiel marqué. Au cours de la dernière année, il a vu sa clientèle augmenter de 70 % et son chiffre d'affaires de 300 %. « La demande est là, il n'y a pas de doute. Les gens sont de plus en plus conscients de l'importance de protéger l'environnement », estime le maire de Victoriaville, Alain Rayes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer