• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Fusion des chambres de commerce: pas souhaitable, selon Janick Anctil 

Fusion des chambres de commerce: pas souhaitable, selon Janick Anctil

L'arrivée du nouveau conseil d'administration de la Chambre de commerce de... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'arrivée du nouveau conseil d'administration de la Chambre de commerce de Fleurimont (CCF) a-t-elle mis un frein au processus de fusion entre les deux chambres de commerce sherbrookoises? Pas selon l'actuel président de la CCF, Janick Anctil, et l'ex-président Patrick Hardy, qui ne croient pas aux chances d'un regroupement.

Janick Anctil... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Janick Anctil

Archives La Tribune

« S'il y a au moins 300 de nos 500 membres qui viennent de l'extérieur de notre territoire, c'est parce qu'ils ne retrouvaient pas ce qu'ils cherchaient ailleurs, lance d'emblée Janick Anctil. Le but de la Chambre de commerce de Sherbrooke, c'est qu'il n'y ait qu'une seule chambre et que ce soit celle de Sherbrooke. C'est pour cette raison que nous demanderons aux gens s'ils veulent une ou deux chambres de commerce dans un sondage. S'ils répondent une, nous demanderons laquelle ils préfèrent. »

M. Anctil ne croit pas qu'un mariage entre les deux organisations serait heureux. « Un bon vin rouge et un bon vin blanc ne font pas nécessairement un bon rosé. J'ai été membre de plusieurs chambres dans la région et je n'en ai jamais vu une qui était aussi institutionnelle que celle de Sherbrooke. Elle a les deux universités sur son C.A. Ce ne sont pas des commerçants... Je ne vois pas de commerçants à leurs activités non plus. Ils aiment mieux former des associations parallèles que d'être membres de la chambre de commerce. »

«Sherbrooke se bat pour une seule chose : la marque de chambre de commerce.»


Janick Anctil affirme par le fait même que si la Chambre de commerce de Fleurimont disparaissait, les commerçants de cet arrondissement se regrouperaient à nouveau dans une association qui porterait simplement un nom différent. « Sherbrooke se bat pour une seule chose : la marque de chambre de commerce. Les gens ne se sentent pas interpellés par cette chambre-là. Nous avons des clientèles différentes qui ne se mélangeront pas si nous fusionnons. Ça n'apporterait rien à la communauté d'affaires parce qu'il y aurait moins de réseautage. »

«Les gens font un choix»

Pour Patrick Hardy, il y a un climat de non-confiance envers la structure actuelle de la Chambre de commerce de Sherbrooke. « La crainte, c'est de se retrouver devant rien en bout de ligne. En ce moment, les gens se regroupent dans des associations en périphérie. Il y a l'Association des gens d'affaires du centre-ville, celle des commerçants de la rue King Ouest, celle des commerçants de Saint-Élie. Il y a quelqu'un quelque part qui ne fait pas sa job si les gens ont envie de se regrouper en périphérie. S'ils étaient performants, ce serait à eux de prendre la pôle plutôt que d'appuyer la création d'autres regroupements. »

M. Hardy estime que ce qui dérange la Chambre de commerce de Sherbrooke, c'est « que les gens font un choix, mais ils ne choisissent pas Sherbrooke ».

L'ancien président, en fonction au début des activités de médiation entre les deux chambres en 2013, rapporte que le processus ne visait pas une fusion. « Nous avions été clairs : si c'était pour aboutir à une fusion, nous n'embarquions pas. Nous détestons le climat de chicane et nous voulons régler le problème, mais ne nous demandez pas de fusionner. L'objectif était aussi de cesser de traiter de nos différends dans les médias. Pour avoir siégé au C.A. jusqu'en août dernier, il n'y avait jamais été question de fusion. Peut-être y a-t-il eu des discussions, mais personne ne pouvait prendre de décision avant de les faire entériner par le C.A. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer