Un autre commerce plie l'échine devant internet

Une autre boutique ferme ses portes pour des problèmes financiers. Michel... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Une autre boutique ferme ses portes pour des problèmes financiers. Michel Rousseau, propriétaire de la Boutique nautique 30 degrés, a annoncé la faillite et la fermeture définitive de l'entreprise d'équipements de sport de Magog.

Michel Rousseau... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Michel Rousseau

Photo tirée de Facebook

L'homme d'affaires attribue les difficultés à plusieurs facteurs dont les achats en ligne qui se font de plus en plus populaires chez la clientèle.

« Avec une part croissante des achats qui se font en ligne, le tout favorisant l'éclosion de véritables commerces virtuels, les règles du marché sont en constante redéfinition. Il nous était de plus en plus difficile de maintenir une entreprise ayant pignon sur rue et de supporter l'ensemble des frais fixes liés à son exploitation», déclare-t-il dans un communiqué de presse.

«Le caractère saisonnier du commerce, auquel nous avons tenté de pallier en ouvrant de nouveaux marchés, nous a amenés à faire de nouveaux investissements venant ainsi réduire notre marge de manoeuvre.»

L'année financière 2014 a été très difficile pour le commerce de la rue Principale, jumelée au retrait d'un investisseur cet automne, ajoute M. Rousseau.

«Il est évident que la faillite n'était pas le scénario souhaité, mais il s'agissait du seul dénouement possible», précise-t-il.

«Ce n'est pas un secret pour personne que le commerce de détail traverse depuis plusieurs années une crise majeure qui vient fragiliser les fondements de ce secteur. L'actualité regorge d'ailleurs d'annonces en ce sens.»

Écorécréo

Il tenait toutefois à préciser que les activités de son autre entreprise, Écorécréo, se poursuivent.  En décembre dernier Écorécréo Magog a procédé à l'annonce d'investissements financiers de l'ordre de 160 000$ afin de permettre l'ajout de nouveaux produits à son offre en plus d'assurer son ouverture durant toute l'année.

« Tous les éléments sont actuellement en place afin que cette nouvelle entreprise se positionne dans la région et favorise l'augmentation de l'offre de divertissement pour les activités hivernales», dit-il.

«Notre participation à plusieurs événements majeurs de la région, et l'engouement ressenti depuis notre lancement viennent d'ailleurs confirmer notre vision», a conclu Michel Rousseau.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer