• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Paix syndicale signée jusqu'en 2019 à l'usine Smucker's 

Paix syndicale signée jusqu'en 2019 à l'usine Smucker's

La paix syndicale a été signée jusqu'au 31 octobre 2019 à l'usine Smucker's... (Photo site web Smucker's)

Agrandir

Photo site web Smucker's

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) La paix syndicale a été signée jusqu'au 31 octobre 2019 à l'usine Smucker's située au centre-ville de Sherbrooke. Le 23 janvier dernier, les membres du comité de négociation ont apposé leurs signatures sur leur nouveau contrat de travail de quatre ans et neuf mois.

L'enjeu majeur de cette ronde de négociations fut la mise en place d'un nouveau régime de retraite à cotisations déterminées qui entre en vigueur au moment de la signature de la nouvelle convention collective.

«Cette importante modification était prévisible puisque nos membres constituaient le dernier groupe de l'entreprise à bénéficier d'un tel type de régime. Malgré tout, le nouveau régime permet un niveau de contribution de la part des salariés et de l'employeur acceptable», déclare le syndicat des TUAC 500.

«Les salariés reçoivent également un montant forfaitaire de 1000$ ainsi que des augmentations de salaire de 2% annuellement, ce qui porte les taux de salaire oscillant entre 25,14$ et 29,25$ à l'échéance de la convention.»

De plus, le nouveau contrat de travail prévoit une majoration des montants pour le remplacement d'outils et des chaussures de sécurité à 135 $ à l'échéance de la convention, ajoute-t-on. Les primes de quart de travail de soir et de nuit sont également portées respectivement à 65¢ et 70¢ l'heure travaillée.

Par ailleurs, cette convention collective prévoit la possibilité de refus d'être assigné en heures supplémentaires par ordre inverse d'ancienneté lors d'obligation familiale et la faciliter l'embauche de salariés pour le remplacement des vacances durant la période estivale, mentionne un communiqué de presse.

L'entreprise a été établie à Sherbrooke à la fin des années 30. Cette usine de production de lait concentré Carnation a été syndiquée en 1950. Depuis son implantation, l'usine ainsi que la marque de commerce maintenant centenaire ont été vendues à deux reprises.

D'abord à Nestlé en 1989 dont les importants investissements ont permis à l'entreprise de maintenir sa compétitivité notamment en ajoutant à sa production le lait Eagle Brand. Elle sera de nouveau vendu en 2007 au chef de file dans la fabrication et la commercialisation des tartinades de fruits Smucker's.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer