Hydro-Sherbrooke stockera de l'énergie

La Ville de Sherbrooke a conclu un partenariat de trois ans avec l'entreprise... (Archives La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

Archives La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Ville de Sherbrooke a conclu un partenariat de trois ans avec l'entreprise sherbrookoise Sigma Energy Storage pour un projet de recherche et de développement qui permettra de stocker l'énergie électrique qu'elle produit en trop. Le partenariat, d'une valeur de 200 000 $, consiste à fournir une expertise en gestion énergétique. Des frais d'ingénierie et de location de terrain et une étude technico-économique sont aussi inclus dans la contribution municipale.

« Ça cadre dans la nouvelle mission d'Hydro-Sherbrooke, soit de nous ouvrir aux nouvelles formes d'énergies vertes, et dans notre rôle de facilitateur du développement économique. Il y aura un retour sur l'investissement lors du rachat de l'énergie emmagasinée », explique Julien Lachance, président du conseil de direction d'Hydro-Sherbrooke.

« Nous avons développé une technologie qui s'appelle Compressed Air Energy Storage (CAES). Nous comprimons l'air à une très haute pression et nous créons de l'énergie thermique. Nous stockons l'air dans un réservoir et l'énergie dans un médium caloporteur. C'est un système qui s'adresse entre autres au marché de la distribution comme celui d'Hydro-Sherbrooke », explique Martin Larocque, actionnaire chez Sigma.

« On pense souvent à stocker de l'énergie avec des batteries. C'est une façon chimique de stocker l'énergie, mais dans un climat rigoureux comme le nôtre, cette technologie ne performe pas très bien Notre procédé est extrêmement performant dans des conditions rigoureuses. Il a une durée de vie plus longue également, soit 24 000 cycles, alors que celui d'une batterie varie entre 1500 et 3000 cycles », ajoute-t-il.

Pour Christian Laprise, directeur général à Hydro-Sherbrooke, les avantages sont nombreux. « Nous cherchons à emmagasiner l'énergie pour gérer les périodes de pointe. Une solution comme celle-là est une solution verte. Ce sont potentiellement des centrales que nous évitons de construire en gérant mieux nos périodes de pointe. »

Martin Larocque récupère la balle au bond. « Pour l'instant, la façon de gérer la pointe fait appel à des centrales au diesel. Notre technologie permet de consommer moins de diesel, donc elle minimise les émissions de CO2. Nous emmagasinons quand la consommation est moins importante, par exemple la nuit. À Sherbrooke, les pointes sont assez prévisibles, donc nous pouvons réinjecter l'énergie à ces moments-là. »

« Les pointes sont à 7 h du matin et à 19 h le soir. On emmagasine la nuit pour libérer l'énergie le matin, et on recharge dans le jour pour libérer à nouveau le soir. Avec l'entente que nous avons, le système sera fonctionnel pour environ 200 heures annuellement », ajoute M. Laprise.

Le système ne vise pas pour le moment à stocker l'énergie sur de longues périodes, par exemple en été pour la réutiliser en hiver.

L'expertise acquise à Sherbrooke permettra à Sigma de gagner en crédibilité en faisant affaire avec le deuxième plus grand distributeur d'énergie au Québec. Des pourparlers sont déjà en marche avec les États-Unis, l'Europe et l'Asie. L'entreprise est par ailleurs nommée dans la catégorie « Meilleure innovation technologique » au gala Énergia, qui se tiendra demain.

À Sherbrooke Innopole, la directrice des communications Marie-Ève Poliquin salue cette entente. « Sigma était présente aux Rendez-vous des technologies propres, organisé par Sherbrooke Innopole en 2013. Nous avons investi dans Sigma et initié les présentations avec Hydro-Sherbrooke. C'est une entreprise qui rayonne, qui crée de l'emploi et qui nous positionne encore plus avantageusement parmi les pôles des énergies propres au Canada. Des joueurs comme ça, on en souhaiterait plus. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer