Paul Girard bat un géant des télécoms

Paul Girard... (IMACOM, Maxime Picard)

Agrandir

Paul Girard

IMACOM, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) David qui bat Goliath, voilà un scénario rare. L'histoire vécue par Paul Girard, fondateur de la compagnie de câblodistribution Câble Axion, est justement celle d'un petit qui défait un géant. Vendredi, après avoir appris sa victoire en cour contre Vidéotron, ce Magogois a savouré un moment de grande satisfaction.

Marc Girard... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Marc Girard

Archives, La Tribune

En compagnie de ses partenaires, Telus et Novacap, M. Girard a déposé une poursuite contre Vidéotron au début des années 2000. Vidéotron devait à l'époque acheter Câble Axion, mais elle a finalement résilié son offre. Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications du Canada avait pourtant autorisé la transaction.

La résiliation de l'offre de Vidéotron est survenue après que cette entreprise soit passée aux mains de Québecor. L'arrivée dans le dossier de Québecor aurait changé la donne et amené le câblodistributeur à user d'un « subterfuge » pour se soustraire à la transaction prévue.

Dans les mois qui ont suivi leur mésaventure, les trois actionnaires de Câble Axion ont malgré tout vendu leur entreprise à CoopTel et DERYtelecom. Mais le prix de vente était inférieur à celui négocié avec Vidéotron. La poursuite visait donc à permettre aux actionnaires de récupérer la différence entre les deux sommes. Ils ont finalement obtenu un montant de 34 millions $.

Aujourd'hui âgé de 65 ans, Paul Girard n'a plus la santé qu'il avait lorsqu'il a fondé Câble Axion il y a quelques décennies de cela. Il a en effet subi deux accidents vasculaires cérébraux (AVC). Le premier quand il a eu des ennuis avec Vidéotron et l'autre en 2013, peu de temps avant la mort de son père, Omer Girard, un membre du Temple de la renommée des télécommunications du Canada.

Se tenir debout

Vu l'état de santé du Magogois, La Tribune n'a pas pu interviewer Paul Girard. Son frère Marc a toutefois accordé une entrevue au journal. Il n'a pas caché l'admiration qu'il avait pour son frère.

« Je suis très fier de lui, tout comme le reste de ma famille d'ailleurs, a-t-il confié. Mon frère est capable de se tenir debout même s'il est maintenant en fauteuil roulant. La cour lui donne raison. »

Quand Paul a subi son second AVC, il est resté au sol pendant quelques jours avant qu'une personne le trouve. Il était si mal en point, dans les jours suivants, que ses proches ont accepté qu'il soit « débranché ». Sa famille croyait qu'il décéderait très rapidement, mais il est plutôt demeuré en vie et a tranquillement pris du mieux.

« Ce matin (vendredi), en lisant le journal, il m'a dit que ça avait valu la peine pour lui de rester en vie en 2013, compte tenu du jugement de la cour. Justice a été rendue », explique Marc.

Il importe toutefois de mentionner que, selon le journal La Presse, la partie défenderesse portera le jugement rendu en appel. Il faudra donc attendre avant de connaître la conclusion définitive du dossier.

Sur les traces du père

D'après Marc Girard, le combat mené par son frère est à l'image de celui livré par leur père, un des pionniers de la câblodistribution au Canada, durant les années 1970.

Alors propriétaire de la compagnie Transvision Magog, Omer Girard avait dû affronter Bell Canada parce qu'il refusait les règles de ce géant des télécommunications en matière d'accès aux poteaux téléphoniques. Le paternel avait aussi eu gain de cause. L'affaire avait fait l'objet d'une importante couverture médiatique.

« Mon frère a agi comme le digne fils de son père. Il s'est fait jouer un mauvais tour, mais il n'a pas eu peur de se battre. Et moi aussi, si je suis attaqué par de grandes compagnies, je vais me défendre », affirme celui qui est à la tête de Civimétrix Télécom, une entreprise qui propose de révolutionner l'univers des télécommunications au Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer