Les condos dès cet été à Compton

Compton fera partie des municipalités estriennes qui devraient connaître le... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Compton fera partie des municipalités estriennes qui devraient connaître le plus de changements en 2015, alors que le projet de transformation de l'ancien hôtel King's Hall en immeuble à condos devrait avancer à pas de géant. On espère que les premières unités verront le jour dès cet été.

« On y va tranquillement, selon la loi et les règles de l'art, c'est un long processus, mais tout va bien », confirme Roby Lefrançois, représentant du groupe de promoteurs montréalais qui s'est porté acquéreur de l'immeuble en septembre dernier.

Dans les semaines à venir, le travail qui sera réalisé sur le site en sera surtout un d'étude du terrain, d'arpentage et d'abattage d'arbres. « Ce sont toutes des choses que la population ne peut pas voir, mais ça avance de ce côté-là », souligne M. Lefrançois.

Un avis public, paru la semaine dernière dans Le Progrès de Coaticook, annonce le projet de règlement amendant le Plan d'urbanisme de la Municipalité et permettant l'adoption du Plan particulier d'urbanisme du King's Hall.

Une assemblée publique de consultation se tiendra le 27 janvier à 19 h à l'hôtel de ville de Compton. Lors de celle-ci, le projet sera expliqué aux citoyens et organismes présents, qui seront invités à s'exprimer par rapport à celui-ci s'ils le désirent.

Dès l'été

Si tout va comme prévu, une maison modèle devrait être aménagée dès le 1er mars, afin de pouvoir entamer la prévente. L'objectif est de livrer les premières unités autour du mois de juillet ou d'août.

Cette année, pour la phase un du projet, ce sont 72 unités qui devraient être construites, soit le nombre de logements que les infrastructures de la municipalité sont en mesure de desservir pour l'instant. L'an prochain, on vise d'ajouter le même nombre d'unités, puis on souhaite augmenter la cadence par la suite pour se retrouver avec un projet final de 336 unités.

« À Compton, le monde est très favorable au projet. Ça va amener énormément de taxes à la Ville, amener un souffle à la MRC. On ne fera pas 400 unités en un an », assure M. Lefrançois.

Celui-ci affirme par ailleurs avoir une belle collaboration avec Compton, tout comme avec les municipalités environnantes (notamment Waterville et Coaticook).

Le maire de Compton, Bernard Vanasse, sortait justement d'une réunion à propos du King's Hall lorsqu'il a été joint par La Tribune.

« On met tous les efforts possibles pour rendre ça facile pour le promoteur, on fait même nos réunions plus vite, on se penche souvent là-dessus, et on minimise le plus possible les délais », souligne M. Vanasse.

Un projet d'entente est en train d'être élaboré afin que la Municipalité et le promoteur se partagent les coûts reliés aux agrandissements et aux modifications des infrastructures municipales.

« C'est certain que tant qu'un projet n'est pas commencé, tout peut changer, mais on est optimistes, on a hâte que ça se concrétise », résume le maire.

Celui-ci a souligné le travail de son urbaniste Alain Beaulieu ainsi que celui de la trésorière Nancy Marcoux, qui se dévouent à l'avancement du projet.

Rappelons que le King's Hall, construit en 1874, a d'abord été une école privée pour jeunes filles anglicanes avant d'être transformé en complexe hôtelier en 1981 sous le nom de Domaine Saint-Laurent. Ce dernier a fermé définitivement ses portes en 2002, et depuis, plusieurs projets de réaménagement de l'immeuble sont tombés à l'eau.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer