Ère post-amiante: 200 pages de projets et d'idées

Laurent Lessard... (Archives)

Agrandir

Laurent Lessard

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(THETFORD MINES) À la suite d'une démarche tous azimuts et bien structurée, le Comité de concertation économique des Appalaches a déposé jeudi matin au député-ministre Laurent Lessard un document synthèse rassemblant les résultats de ses démarches de consultation.

Intitulé Ère post-amiante : vers la diversification et le développement économique durable, le document de plus de 200 pages regroupe des dizaines de projets nécessitant des investissements de près de 120 M$ dans des domaines aussi variés que la formation, les infrastructures, la promotion, l'agroalimentaire, le recrutement de la main-d'oeuvre et la santé, entre autres.

Les membres du comité espèrent que le document servira de référence au député pour demander au premier ministre Philippe Couillard de respecter sa promesse électorale à l'endroit de la MRC des Appalaches. En présence de plus de 300 personnes, M. Couillard avait déclaré le 2 avril dernier : «La région traverse une période difficile. Nous allons vous soutenir. Nous allons être avec vous. C'est tout le Québec qui va faire passer la région à la prochaine époque. C'est notre responsabilité. Non seulement vous le méritez, vous y avez droit», avait-il lancé sous les acclamations partisanes.

Fort émotive, l'intervention du préfet de la MRC des Appalaches, Paul Vachon, est allée en ce sens.

«Je ressens un profond sentiment d'injustice. Pendant des années, nous avons créé des milliers d'emplois. Nous avons largement contribué au développement économique du Québec. Le gouvernement Marois a singulièrement manqué à ses devoirs. Il a laissé tomber la région en ne versant aucune compensation et en ne l'évoquant même pas», a déclaré Paul Vachon en réclamant l'aide gouvernementale de Québec et en dénonçant la phobie grandissante de certains fonctionnaires vis-à-vis les normes à appliquer en matière de travaux de génie civil à réaliser en présence présumée d'amiante.

Le maire de Thetford Mines et président du CCE, Marc-Alexandre Brousseau, a été catégorique. «Le gouvernement nous a imposé la fermeture complète d'un grand pan de notre économie locale. Il est temps que les intentions de nous aider se traduisent maintenant en actions!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer