Un investissement de 37 M$ à Drummondville pour Canac

Le président de Canac, Jean Laberge, a annoncé la construction imminente d'un... (Photo fournie)

Agrandir

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Le président de Canac, Jean Laberge, a annoncé la construction imminente d'un centre de distribution de 32 500 mètres carrés (350 000 pieds carrés) dans la zone industrielle de la Vitrine 55, à l'intersection de la route 139 et de l'autoroute 55. Le projet est évalué à 37 millions $ et créera 30 emplois dès son ouverture.

« Les travaux de construction devraient être entrepris d'ici le printemps ou l'été 2015 et s'échelonneront tout au long de l'année. Dès son ouverture, prévue pour la fin de 2015, ce nouveau centre de distribution permettra d'alimenter les magasins à l'ouest du Québec. L'emplacement névralgique de ce bâtiment assurera une logistique de transport rapide et efficiente pour soutenir la stratégie d'expansion établie par Canac, tout en étant bien visible à partir de l'autoroute 55 », affirme M. Laberge.

La chaîne de quincaillerie et de matériaux de construction issue de la région de Québec compte 23 magasins à ce jour et a l'intention d'en ajouter une quinzaine à moyen terme dans l'ouest de la province. Ce nouveau centre de distribution était devenu plus que nécessaire étant donné la stratégie agressive adoptée par Canac.

« Nous avons une stratégie de respect de la clientèle et de nos employés. Dans cette optique, nous réapprovisionnons nos magasins six jours sur sept afin qu'ils soient comme neufs à chaque ouverture. Se cogner à une tablette vide, ça passe une fois, après tu vois voir ailleurs », ajoute le président.

Dérouler le tapis rouge

Le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, ne cache pas avoir déroulé le tapis rouge au quincaillier afin de s'assurer de sa présence sur son territoire. L'immense domaine de 60 000 mètres carrés (650 000 pieds carrés) a été vendu pour la somme d'un dollar du pied carré et l'entreprise a obtenu un crédit de taxation de 50 % pour les cinq années suivant l'ouverture du centre de distribution.

« On a négocié et on a obtenu un service impeccable. L'offre était très attirante, explique Jean Laberge. Ce sont ces petites choses-là qui font la différence au moment de choisir un emplacement ».

Le président ne cache pas que le positionnement à proximité des autoroutes 20 et 55 constitue un atout, tout comme le dynamisme de la municipalité. Canac n'a eu aucun problème à recruter des employés pour son magasin de Drummondville il y a deux ans et croit être en mesure de mettre la main sur des travailleurs compétents encore cette fois.

Pour le directeur général de la SDED, Martin Dupont, l'arrivée de cet important centre de distribution et de logistique à Drummondville, après McKesson, n'est pas le fruit du hasard.

« Le secteur Grossistes-distributeurs représente notre deuxième secteur industriel en importance dans la MRC de Drummond et tout indique que la Vitrine 55 sera appelée à un rôle majeur dans le pouvoir d'attraction de nouvelles entreprises en logistique de transport ou de distribution. L'emplacement stratégique de Drummondville et de ce parc industriel est très envié au Québec », prétend-il.

Cette nouvelle construction sera la plus importante de toute la chaîne Canac et a un potentiel d'agrandissement de 18 600 mètres carrés (200 000 pieds carrés). Il s'agira également du plus important édifice moderne à voir le jour à Drummondville. Seules quelques vieilles usines de textile sont plus grandes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer