Mises en chantier: la région en terrain négatif

La région estrienne finira probablement l'année 2014 du côté négatif au... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La région estrienne finira probablement l'année 2014 du côté négatif au chapitre des mises en chantier.

Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), depuis le début de la présente année, il s'est bâti beaucoup moins de logements et de maisons que de janvier à novembre 2013.

La SCHL rapporte que 1020 unités ont été construites depuis le début de l'année. Pendant la même période, en 2013, on a sorti de terre 1164 maisons et logements dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke.

Les pertes sont importantes autant dans les données concernant les maisons que les logements collectifs. On a bâti 680 maisons en janvier à novembre, contre 746 pour les 11 premiers mis de 2013. Pendant ce temps, le nombre de logements construits a atteint 340, soit 78 unités de moins que l'an dernier, rapporte l'organisme dans son bilan mensuel.

Et ce n'est pas le mois de novembre dernier qui a fait son effort pour renverser la tendance. On a donné du marteau et de la scie pour construire 92 logements, soit un seul de plus qu'en novembre 2013.

Pour ce qui est des maisons, on a été au ralenti pour arriver à un total de 67 unités durant les jours de novembre 2014. Pendant la même période l'an dernier, on avait enregistré 69 mises en chantier dans la RMR sherbrookoise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer