• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Le projet de complexe funéraire commence à prendre forme 

Le projet de complexe funéraire commence à prendre forme

Patrice Lamoureux... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Patrice Lamoureux

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Les travaux de construction ont commencé à l'ancien siège social de la compagnie H. Fontaine, qui deviendra à brève échéance un complexe funéraire.

« Nous travaillons sur l'extérieur du bâtiment pour le moment, indique Patrice Lamoureux, président-directeur général du Complexe funéraire Charron Lamoureux. On pense terminer cette partie des travaux avant les fêtes. On s'attaquera à l'intérieur par la suite. »

M. Lamoureux admet que ses partenaires et lui-même avaient prévu pouvoir ouvrir les portes de leur complexe funéraire au cours du prochain hiver. Mais il leur faudra probablement attendre au début du printemps avant d'être en mesure de recevoir leurs premières funérailles.

« On a perdu deux mois à cause du registre concernant notre demande de modification au zonage, souligne le président-directeur général de Charron Lamoureux. Heureusement, la température a été favorable ces dernières semaines, ce qui a rendu la vie plus facile aux ouvriers. »

Patrice Lamoureux estime que la situation a évolué positivement depuis l'épisode du registre, une procédure qui aurait pu déboucher sur un référendum et l'abandon du projet de complexe funéraire. « Les choses se passent très bien de ce côté. On a un bon accueil dans la communauté, je trouve. »

L'homme d'affaires continue de croire fermement que le Complexe Charron Lamoureux aura du succès dans le marché magogois. « Nos échanges avec des salons funéraires sherbrookois nous ont confirmé qu'il y a des fuites vers Sherbrooke », note-t-il.

À ses yeux, le nom d'un de ses deux associés devrait mettre en confiance de nombreuses personnes. Stéphane Charron est propriétaire du salon Charron et fils, établi de longue date à Coaticook. « Le nom de Stéphane est important, reconnaît M. Lamoureux. Il a une belle notoriété. Il est une référence. »

Patrice Lamoureux soutient que le futur complexe funéraire offrira une gamme de services complète. « On ne sera pas jaloux des autres salons. L'objectif, c'est que les gens de Magog puissent profiter des mêmes services que les gens des grands centres. »

Aucun columbarium ne sera cependant aménagé à l'intérieur du Complexe Charron Lamoureux à brève échéance. Par contre, ce type d'espace sera probablement ajouté dans un horizon de quelques années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer