• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Chalifour déménage ses activités en Ontario: 120 emplois perdus 

Chalifour déménage ses activités en Ontario: 120 emplois perdus

Chalifour Canada a annoncé le déménagement de ses... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Chalifour Canada a annoncé le déménagement de ses activités de Victoriaville vers London en Ontario, privant la région de 120 emplois.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) La direction de Chalifour a annoncé à ses employés, mercredi en fin de journée, qu'elle déménageait ses activités de distribution victoriavilloises vers ses installations de London en Ontario. Cette nouvelle, qui devrait prendre forme d'ici mars 2015, représente la perte de 120 emplois dans la région.

« On consolide nos activités de distribution de matériaux de quincaillerie vers l'Ontario et on ferme le centre de Victoriaville, annonce le directeur régional de Chalifour, Daniel Rioux. Comme toute entreprise responsable, on est appelé à revoir de façon de faire. Nous devons faire des choix pour améliorer notre rentabilité et nos services à nos clients ».

M. Rioux affirme que la décision est purement stratégique et se base notamment sur des données géographiques. Le site de London est mieux situé, se trouvant à proximité d'axes routiers importants. Il est également plus près de marchés importants de l'entreprise en Alberta et au Manitoba.

Au moment d'écrire ces lignes, Chalifour n'avait pas encore communiqué avec le Centre local d'emploi afin de former un comité de reclassement permettant aux travailleurs de facilité leur recherche d'emploi. On a tout de même annoncé la mise en place d'un programme d'aide aux employés. Certains éléments pourraient se voir offrir un emploi dans une autre des installations de Chalifour, mais il y aura peu d'appelés.

« On est à évaluer ce qu'on a besoin comme effectif et il est possible qu'il y ait des opportunités qui s'ouvrent, mais on ne s'attend pas à ce que beaucoup de travailleurs qui sont installés depuis de longues années à Victoriaville acceptent de déménager », statue M. Rioux.

« Nous avons des idées » 

Si l'on en croit le directeur général de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région, René Thivierge l'immense bâtiment de Chalifour, situé sur le boulevard Pierre-Roux, ne demeurera pas vacant bien longtemps.

« C'est un beau bâtiment et il est immense (330 000 pieds carrés). Nous avons des idées. Reste à voir ce que l'entreprise compte faire de ses installations, mais c'est souvent synonyme d'opportunités », affirme-t-il.

Pour ce qui est des employés qui perdront leur emploi prochainement, des entreprises de la région ont déjà tâté le terrain afin de vérifier les champs de compétence des travailleurs mis à pied. Plusieurs se trouveront rapidement un nouveau gagne-pain.

Fondée par les familles Auger et Létourneau à la fin du 19esiècle, Chalifour (autrefois Sodisco) a connu son essor au cours de la deuxième moitié du 20e siècle sous les ordres des frères Michel et Jacques Auger. Ces derniers ont vendu leur entreprise à Unigesto en 1989 et ont pris leur retraite en 1993.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer