• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Planète poutine aura son restaurant-école à Drummondville 

Planète poutine aura son restaurant-école à Drummondville

Planète poutine a annoncé la transformation du Collège d'affaires Ellis de... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Planète poutine a annoncé la transformation du Collège d'affaires Ellis de Drummondville en un restaurant-école qui servira à la formation des franchisés de la chaîne de restauration. L'établissement deviendra ainsi le premier centre de formation en poutine au monde.

« Nous avons conçu la cuisine un peu plus grande afin de permettre d'accueillir plus de gens. Tant la portion théorique que pratique de la formation se fera désormais à Drummondville », explique le propriétaire, Yves junior Boissonneault.

Planète poutine a choisi Drummondville pour sa situation géographique, mais aussi parce que les franchisés du restaurant de la rue Hériot ont été victimes d'une faillite au cours de la dernière année. Comme le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres, cette situation a été source d'opportunité pour le restaurateur originaire de Trois-Rivières.

« Ce n'est pas le restaurant qui a fait faillite, précise M. Boissonneault. Les propriétaires ont eu des problèmes avec d'autres de leurs investissements ».

Ce seront donc les nouveaux franchisés qui serviront la poutine aux clients afin de se faire la main jusqu'à l'ouverture de leur propre restaurant. Il y a un bout de temps que M. Boissonneault caressait le rêve d'ouvrir son école de formation.

« Former mes futurs franchisés dans une école de formation qui reconstitue le réel d'un restaurant est une chance inouïe pour la chaîne. De plus, Drummondville offre toutes les commodités nécessaires afin que mes franchisés passent un agréable séjour », lance-t-il.

L'école emploiera huit formateurs à temps plein, elle sera ouverte au public et offrira le même menu que les autres franchises.

«Ce n'est pas qu'il n'y a pas de demande, c'est que nous avons encore des études à faire pour vérifier la rentabilité du restaurant dans ces milieux.»


20 nouveaux restaurants en un an

Si l'on se réfère au plan de développement de Planète poutine, la chaîne devrait accueillir pas moins d'une vingtaine de nouveaux restaurants d'ici la fin de 2015. On vise notamment les régions de Montréal, de Québec et du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L'entreprise prévoit également faire une incursion au Nouveau-Brunswick. Outre Drummondville, qui pourrait accueillir un deuxième restaurant, il n'y a pas de lancement prévu à court terme pour l'Estrie et le Centre-du-Québec.

« Ce n'est pas qu'il n'y a pas de demande, c'est que nous avons encore des études à faire pour vérifier la rentabilité du restaurant dans ces milieux », affirme le propriétaire.

Fondée en 2012, Planète poutine propose une vingtaine de variétés de poutines à valeur ajoutée et moins grasses. La chaîne vient tout juste de lancer une poutine ne comptant que 334 calories. « C'est moins qu'une salade césar », fait valoir Yves junior Boissoneault.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer