Lachance Chasse et Pêche en difficulté

Lachance Chasse et Pêche saura le 18 novembre... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Lachance Chasse et Pêche saura le 18 novembre si ses créanciers acceptent ou refusent sa proposition pour restructurer ses activités.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Lachance Chasse et Pêche a récemment déposé une proposition commerciale au Bureau du surintendant des faillites du Canada. L'assemblée des créanciers se tiendra le 18 novembre et c'est à cette date que le magasin de la rue King Est saura si ses créanciers acceptent ou refusent la proposition.

Lachance Chasse et Pêche demeure ouvert pendant le déroulement de ces procédures.

« On n'est pas en faillite, on est en restructuration et on deviendra encore plus fort », affirme le président fondateur du commerce, Jean-Guy Lachance.

Le dossier note un passif de 925 478 $ et un actif de 736 000 $, soit un déficit de 189 478 $.

«Des hauts et des bas»

« Il y a des hauts et des bas en affaires. On a connu quelques difficultés l'an dernier et le printemps tardif n'a pas aidé. Mais le magasin reste ouvert et il est rempli de marchandise », a joute le propriétaire.

Les quatre plus importants créanciers de Lachance Chasse et Pêche sont Côté-Réco inc. (200 000 $), 9205-5300 Québec inc. (142 600 $), Caisse Desjardins du Nord de Sherbrooke (130 000 $) et Pêche Sport le Distributeur (100 000 $). La valeur de l'inventaire, soit 700 000 $, représente presque la totalité de la valeur de l'actif.

En affaire depuis 28 ans, le commerce d'équipement et d'accessoires pour la chasse et la pêche fait partie de la bannière Ecotone, qui comprend une soixantaine de magasins au Québec, depuis ses débuts.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer