Jeune et expert, pourquoi pas?

Mathieu Fortin... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Mathieu Fortin

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Mathieu Fortin, c'est le genre de gars qui voulait devenir chroniqueur automobile, et qui a concrétisé son objectif à 16 ans avec son permis de conduire temporaire, Wordpress, et pas mal de volonté. À 17 ans, il est devenu le plus jeune vendeur de véhicules neufs en Amérique du Nord pour une marque de luxe. Ce n'est donc pas tellement surprenant de le voir arriver, à 18 ans, avec son premier livre de croissance personnelle : Jeune et prospère, pourquoi pas?

Le Sherbrookois le précise d'entrée de jeu : ce livre ne vous dira pas comment devenir riche ou faire de l'argent rapidement. «Je vois la prospérité comme un équilibre entre plein de choses : l'amour, l'amitié, le bonheur, le travail... ce que je veux dire, c'est que c'est possible d'avoir une vie prospère même si on est jeune», explique-t-il. «C'est vraiment la personne concernée qui décide de sa perception face à la richesse. L'argent, ce n'est pas un but, c'est un outil pour parvenir à ce que tu veux, à tes objectifs.»

Mathieu Fortin donne donc tout au long de son livre plusieurs réponses aux questions qu'il s'est lui-même posées. «Ce sont des conseils que je donne, mais qui s'appliquent à tout le monde, même si je me concentre sur les jeunes entrepreneurs», dit-il.

Alors qu'il menait plusieurs projets dans les dernières années, le jeune entrepreneur s'est rendu compte qu'il se lassait constamment de ceux-ci. Il avait toujours l'impression de faire quelque chose en attendant de trouver sa voie. «J'ai pris un moment d'arrêt. La démarche que je propose, j'ai décidé de la faire pour vrai, d'appliquer ce que j'avais lu dans des livres de développement personnel», raconte-t-il. Il a alors découvert que sa passion était justement... le développement personnel.

Une carte de visite

«Le livre, c'est la première étape. Vu que je suis jeune, les gens ont souvent des préjugés, ils se disent que je ne sais pas de quoi je parle. C'est un peu ça que je veux éliminer avec mon livre, montrer le sérieux de ma démarche», dit celui qui compte par la suite élaborer des conférences et formations ou encore faire du coaching.

Que répond-il, justement, à ceux qui lui reprochent de ne pas avoir assez d'expérience de vie pour donner des conseils? Qu'il se classe dans la catégorie des «experts passifs», ceux qui ont étudié un sujet longuement et qui l'enseignent à la manière d'un professeur, plutôt que dans la catégorie des «experts actifs», qui ont eux-mêmes obtenu des résultats.

«Je donne souvent cet exemple : si vous voulez vous lancer dans l'immobilier et qu'on vous propose de rencontrer un expert qui a fait des millions de dollars, ou bien quelqu'un qui n'a pas fait une cent, mais qui a passé un an à interroger les dix meilleurs vendeurs, lequel allez-vous choisir? Souvent, les gens préféreront le deuxième, qui propose un condensé de la meilleure information», affirme Mathieu Fortin. «Je n'ai pas eu tant de résultats concrets, mais ça fait des années que je lis sur le sujet, j'ai une bibliothèque complète là-dessus, c'est au centre de ma vie.»

Il espère ainsi permettre à plusieurs d'éviter une «crise de la quarantaine» - ce sentiment d'être pris au piège dans une prison dorée, empêtré dans un mode de vie qui ne nous convient pas. «Ça arrive selon moi parce que les gens ne se sont pas vraiment posé de questions plus jeunes, qu'ils se sont dirigés dans quelque chose à tâtons», estime le jeune homme.

Le lancement de Jeune et prospère, pourquoi pas? se tiendra au Caffuccino coin King/Jacques-Cartier mardi de 18 h à 20 h.

Pour plus d'information, on peut visiter le www.mathieufortin.guru/.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer