Un incubateur de 2M $ à Victoriaville

Le maire de Victoriaville, Alain Rayes, le président... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le maire de Victoriaville, Alain Rayes, le président de la CDEVR, M. Johnny Izzi, le président de la CIIV, Gilles Lafontaine, le directeur du bureau régional du MEIE, Karl Anctil.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Le maire de Victoriaville, Alain Rayes, a annoncé la construction d'un incubateur industriel de 2300 mètres carrés (25 000 pieds carrés) en annexe au bâtiment abritant la Corporation de développement économique, sur le boulevard Pierre-Roux. Le projet est évalué à 2 millions $.

On procédera prochainement à l'édification d'un agrandissement de 1400 mètres carrés (15 000 pieds carrés) auquel s'ajoutera une surface de 930 mètres carrés (10 000 pieds carrés), déjà existante, qui sera réaménagée afin d'accueillir des entreprises naissantes.

Ce projet est, entre autres, rendu possible grâce à un investissement d'un montant de 500 000 $ du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie. Il permettra d'accueillir de six à huit nouvelles entreprises dans des locaux dont l'espace variera entre 140 et 230 mètres carrés, selon leur besoin.

Pour le maire Alain Rayes, cette annonce illustre bien la vitalité de la réalité économique du territoire. « Le dynamisme entrepreneurial de Victoriaville et sa région est reconnu comme l'un des meilleurs au Canada. Ce projet permettra d'offrir des outils supplémentaires afin de favoriser le développement d'entreprises et la création d'emplois à Victoriaville », prétend-il.

Le président de la Corporation d'initiative industrielle de Victoriaville, Gilles Lafontaine, fait pour sa part remarquer que la conception, la création, le démarrage et le développement d'une entreprise représentent un processus ardu qu'il est important de favoriser. « En offrant des services d'aide et d'encadrement au démarrage des entreprises, les incubateurs facilitent ce processus, augmentant ainsi les chances de succès », ajoute-t-il.

L'incubateur aura comme objectif de contribuer au démarrage des entreprises sur le territoire, mais également de maintenir celles-ci après la période si déterminante des cinq premières années. En plus de l'espace physique, la Corporation de développement économique entend mettre en place des services personnalisés qui, souhaite-t-on, feront la différence dans l'expérience que vivront les entreprises incubées.

Un bloc commun de services sera également proposé à ces entreprises, ce qui permettra à celles-ci de réduire considérablement leurs frais fixes. Ces services pourront prendre plusieurs formes, allant de la réception au secrétariat, en passant par la tenue de livres, ou encore l'accessibilité à une salle de conférence avec tous les équipements requis.

En tant que précurseure en développement durable, la Victoriaville a annoncé que ce nouveau bâtiment sera économiquement soutenable, respectueux de l'environnement et soucieux du bien-être de ses occupants. À cet égard, des matériaux durables et écoresponsables seront utilisés pour cette nouvelle construction. De même, les entreprises seront sensibilisées à intégrer les principes du développement durable dans leur projet.

La réalisation de ces travaux a été confiée à la firme d'architectes Bourassa Maillé et la firme d'ingénieurs Pluritec. L'échéancier prévu devrait permettre aux premières entreprises de s'installer dès le printemps 2015.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer