• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Un incubateur d'entreprises dans l'ancien poste de police 
Exclusif

Un incubateur d'entreprises dans l'ancien poste de police

L'ancien poste de police de la rue Marquette sera converti en incubateur... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'ancien poste de police de la rue Marquette sera converti en incubateur d'entreprises, selon les informations obtenues par La Tribune. Il s'agirait de l'option retenue par Sherbrooke Innopole et la Ville de Sherbrooke, qui en feraient l'annonce d'ici la fin du mois, peut-être même dès la semaine prochaine.

L'incubateur d'entreprises, un projet que Sherbrooke Innopole pilote avec la Ville de Sherbrooke et plusieurs autres partenaires, devait aboutir pour 2015 et devait être situé au centre-ville. Dans une entrevue accordée à La Tribune au printemps, la directrice générale de Sherbrooke Innopole Josée Fortin expliquait qu'il s'agirait « d'un écosystème où les jeunes entrepreneurs pourront avoir tout l'accompagnement nécessaire à leur démarrage. »

L'objectif est donc d'offrir des locaux à prix abordables pour les entreprises en développement. Tous les « condos » seraient loués. Au printemps, le site d'implantation de l'incubateur n'était pas déterminé.

Il était alors question d'un édifice de 50 000 pieds carrés (15 000 mètres carrés), vraisemblablement une construction neuve.

L'idée d'établir l'incubateur dans un édifice neuf n'est toujours pas exclue. L'utilisation de l'ancien poste de police constituerait donc un projet-pilote qui permettra de répondre à des besoins urgents. Un déménagement ultérieur pourrait être envisagé en fonction des besoins et à la lumière de l'expérience acquise au sein du projet-pilote.

Au moins deux autres sites avaient été étudiés pour l'incubateur d'entreprises, notamment la rue Wellington Sud, où la Ville doit démolir depuis plus d'un an l'ancien Maysen Pub. Cette option aurait été écartée en raison des coûts, de la superficie et de la vocation souhaitée pour l'artère du centre-ville.

Le secteur de la place Nikitotek aurait également été considéré. L'utilisation d'un bâtiment existant et appartenant déjà à la Ville de Sherbrooke permet toutefois d'agir rapidement.

À ce jour, tous les partenaires impliqués ont reçu la consigne de garder le silence sur le projet jusqu'à l'annonce officielle. Il est toutefois permis d'envisager que des entreprises prennent possession de leurs nouveaux locaux en novembre.

Les entreprises visées par l'incubateur sont celles gravitant autour des technologies de l'information et des technologies propres, de même que les industries manufacturières légères.

Selon les informations livrées plus tôt cette année, l'incubateur devait notamment compter sur un atelier où les entrepreneurs pourront peaufiner leurs prototypes avant d'aller voir des investisseurs.

Sherbrooke Innople avait identifié que la ville manque d'espace de façon criante pour accueillir de nouveaux investisseurs.

Selon le plan initial, l'incubateur doit aussi regrouper plusieurs acteurs du milieu économique, dont Sherbrooke Innopole et Pro-Gestion. La Ville de Sherbrooke et l'Université de Sherbrooke étaient aussi considérées comme des joueurs incontournables.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer