• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Internet sans fil accessible à plus large échelle au centre-ville de Drummond 

Internet sans fil accessible à plus large échelle au centre-ville de Drummond

Le périmètre pour la connexion internet sans fil (WIFI) dans le centre-ville de... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(DRUMMONDVILLE) Le périmètre pour la connexion internet sans fil (WIFI) dans le centre-ville de Drummondville s'agrandit.

En effet, grâce à la collaboration de la Corporation de développement communautaire de Drummondville (CDC) et de la Ville de Drummondville au projet «Vers un centre-ville sans fil», la connexion internet sans fil est maintenant accessible dans le périmètre situé entre la CDC, l'hôtel de ville et la gare Via Rail, ainsi qu'entre la CDC et les Terrasses Saint-Frédéric.

Le projet a été mis en branle par le Commissariat au commerce de Drummondville et l'organisme Centre-du-Québec sans fil au début de l'année 2008. Il permet de rendre accessible gratuitement le plus de points d'accès internet pour les citoyens et visiteurs dans les lieux publics et établissements commerciaux du centre-ville.

 

Gilbert Fafard, de l'organisme Centre-du-Québec sans fil, en charge de l'application technique du projet, a affirmé, en conférence de presse, que l'installation d'un répéteur sur le toit de la CDC Drummond (rue Brock), permettant de capter les signaux provenant de l'antenne omnidirectionnelle de l'hôtel de ville, est une révolution technique dans le domaine. Notamment, le signal est maintenant disponible dans le parc Saint-Frédéric.

«Les statistiques de fréquentation nous indiquent que la moyenne de branchement quotidien est de 27 connexions par jour pour l'ensemble des points d'accès du réseau internet sans fil du CQSF. Par ailleurs, le nombre de membres actuel est de 1493 personnes et la croissance de nouveaux membres utilisant les services est de deux nouvelles inscriptions par jour», a précisé M. Fafard.

Plusieurs commerces offrent déjà le service ainsi que quatre bâtiments municipaux (l'hôtel de ville, la bibliothèque, le Centre Marcel-Dionne et l'usine de traitement des eaux). Les ordinateurs portables équipés pour recevoir le sans-fil permettront aux utilisateurs de naviguer à leur guise sur la Toile.

Robert Pelletier, président du Commissariat au commerce, considère que ce nouveau service sera des plus profitables aux diverses clientèles d'usagers visées, tant pour les affaires que pour les loisirs. «Drummondville se joint donc aux villes de Montréal, Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières qui offrent déjà l'accès gratuit à internet», a-t-il souligné.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer