Trois chantiers qui auront un impact sur la circulation

La Ville de Sherbrooke entreprend cette semaine des travaux majeurs qui auront... (La Tribune, Claude Plante)

Agrandir

La Tribune, Claude Plante

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Ville de Sherbrooke entreprend cette semaine des travaux majeurs qui auront un impact sur la circulation en cette fin officielle des vacances estivales.

Caroline Gravel... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Caroline Gravel

Archives La Tribune

À commencer par la reconstruction souterraine et de la chaussée, de la rue Marie-Léonie entre les rues Denault et Galt Ouest. Le chantier, au sortir du pont Jacques-Cartier en direction de l'Université de Sherbrooke, peut entraîner des ralentissements, avertit Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines.

En tout, cette semaine, la Ville lance trois nouveaux chantiers sur son territoire, ce qui portera à 41 le nombre de projets en cours.

Sur le boulevard de l'Université, entre les rues Galt Ouest et Imelda-Lefebvre, il y a construction de nouveaux trottoirs.

De plus, il y aura des travaux de pavage sur le boulevard Lionel-Groulx, entre le boulevard de Portland et la rue King Ouest, On procédera au resurfaçage de la chaussée.

Sur Marie-Léonie, des cônes oranges ont déjà pris place. Des travaux ont eu lieu.

«Marie-Léonie est un secteur névralgique à Sherbrooke. Nous allons commencer par le bas de la rue, à la hauteur de Denault. Nous devrons la fermer complètement à la circulation», explique Mme Gravel.

«Nous devrons  fermer la bretelle qui mène à Galt et il sera difficile de circuler. Il faudra offrir des circuits alternatifs. Il y aura des perturbations sporadiques.»

Les deux autres chantiers majeurs ne devraient pas perturber autant la circulation, ajoute Mme Gravel.

Elle se félicite du peu de problématiques observées dans les zones scolaires malgré la présence de chantiers de construction. Par exemple, on ne rapporte pas de congestion dans le secteur de l'école Du Phare, malgré les travaux importants sur la rue Sarah.

Concernant l'échéancier des chantiers, Caroline Gravel répète qu'on observe encore quelques semaines de retard sur l'horaire prévu. La météo de cet automne sera déterminante pour l'avancement des travaux.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer