Godbout suggère du tennis gratuit pendant la Coupe Rogers

Inspirée par les prouesses du Denis Shapovalov à... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Inspirée par les prouesses du Denis Shapovalov à Montréal, la conseillère Annie Godbout suggère que la Ville offre un accès gratuit aux terrains de tennis extérieurs du Centre récréatif de Rock Forest (CRRF) pendant la Coupe Rogers.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Inspirée par les prouesses du Denis Shapovalov à Montréal, la conseillère Annie Godbout suggère que la Ville offre un accès gratuit aux terrains de tennis extérieurs du Centre récréatif de Rock Forest (CRRF) pendant la Coupe Rogers.

« Ça pourrait devenir une tradition annuelle. Ça donne le goût aux gens de jouer. C'est une belle opportunité pour promouvoir un sport important », a indiqué Mme Godbout à l'hôtel de ville la semaine dernière, relevant l'intérêt marqué des Sherbrookois pour le tennis pendant la Coupe Rogers.

À l'autre bout de la table du conseil, le président du comité du sport et du plein air, Vincent Boutin, a pris bonne note de la suggestion.

« C'est quelque chose qui peut être intéressant, mais avec tout le dossier qu'on a vu avec le centre récréatif, il faut être capable de faire nos frais. Si une semaine au mois d'août en période de pointe, on offre les terrains gratuitement, il y a des revenus qui ne seront pas là. Il y a cette préoccupation de voir ça peut coûter combien, mais je ne dis pas que c'est impossible. »

M. Boutin admet que les terrains extérieurs du CRRF pourraient bénéficier d'une plus grande visibilité.

«Il y a eu une baisse d'achalandage cet été.»


Le directeur général du CRRF, Martin Bergeron, estime lui aussi qu'il faudrait étudier la question. « Il faudrait le regarder d'avance pour qu'on puisse le publiciser. Il est vrai que nous avons généralement de bons commentaires de gens qui viennent essayer nos surfaces, notamment ceux qui sont habitués de jouer dans les parcs. Oui, une initiative comme celle-là pourrait faire connaître nos terrains davantage. À court terme, il y aurait des pertes, mais à moyen et à long terme, j'aime bien l'idée d'attirer des gens qui auront peut-être le goût de s'abonner. Ça mériterait une bonne analyse. »

Le CRRF rend déjà ses terrains disponibles gratuitement pour une douzaine de jours en début de saison, vers la fin avril ou le début du mois de mai, justement pour mousser les inscriptions.

« Il faudrait aussi que nous regardions les horaires. Il y a des cours de l'école de tennis pendant l'été. »

Il reste que les terrains extérieurs sont libres entre 30 et 40 % du temps, selon Martin Bergeron.

« Il y a eu une baisse d'achalandage cet été, mais elle a été compensée par l'achalandage à l'intérieur. Quand on prévoit de la pluie, les gens réservent à l'intérieur pour ne pas prendre de chances. »

Selon M. Bergeron, on enregistre une baisse de 8 % sur les terrains extérieurs cet été, contre une hausse de 12 % à l'intérieur. « Même que nos abonnements d'été ont augmenté. »

Le CRRF compte huit terrains extérieurs, dont quatre sont réservés aux membres de Tennis Sherbrooke.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer