District des Quatre-Saisons : Christine Labrie se lance dans la course

Candidate de Sherbrooke Citoyen dans le district Quatre-Saisons,... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Candidate de Sherbrooke Citoyen dans le district Quatre-Saisons, Christine Labrie a annoncé sa candidature aux côtés de la candidate de son parti à la mairie, Hélène Pigot, et des candidats conseillers André Poulin (Hôtel-Dieu) et Richard Vachon (Desranleau).

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(Sherbrooke) C'est en voulant « mettre fin au statu quo qui règne à l'Hôtel de Ville de Sherbrooke en matière de développement urbain » que Christine Labrie a annoncé mercredi sa candidature aux prochaines élections municipales dans le district des Quatre-Saisons, situé dans l'arrondissement de Fleurimont.

Lors d'un point de presse tenu dans le stationnement des Galeries Quatre-Saisons, la candidate de Sherbrooke Citoyen a indiqué avoir choisi ce lieu pour dénoncer le laisser-aller des élus municipaux en matière d'aménagement public.

« Si j'ai décidé d'annoncer ma candidature ici, ce n'est pas un hasard, a-t-elle dit. On est pas mal tous d'accord pour dire que c'est laid ici. On n'a pas envie de s'y attarder. Encore moins quand cet immense stationnement vide se transforme en ilot de chaleur. Pourtant, on est au centre du district, là où sont rassemblés la majorité des services de proximité. Tous les résidants du secteur passent ici régulièrement. Moi quand je passe ici, je rêve qu'on mette fin au statu quo et qu'on se donne le droit d'améliorer la vitalité de tous les quartiers, pas seulement le centre-ville », a précisé Mme Labrie en proposant d'aménager le stationnement du centre commercial en espace public avec de la verdure, des bancs et une fontaine.

Si elle est élue, Mme Labrie s'est engagée à doter Fleurimont d'une bibliothèque municipale afin de combler le déficit qui existe par rapport aux autres villes du Québec.

« Quand ils parlent des défis de Fleurimont, les élus ont presque toujours le déficit commercial aux lèvres. Leur vision d'avenir, c'est de construire de plus en plus de grandes surfaces. Moi, ce que je trouve qu'il manque le plus à Fleurimont, c'est une bibliothèque. Sherbrooke est une des villes qui a le moins de bibliothèques par rapport à sa population. À Gatineau, c'est une bibliothèque pour 28 000 (habitants), à Trois-Rivières et Longueuil une pour 27 000, à Québec une pour 21 000, à Saguenay une pour 16 000 et à Lévis une pour 14 000. Ici, une pour 33 000. Cet écart est magistral et à mon avis, il est là le déficit... »

Âgée de 29 ans, Christine Labrie est née à Sherbrooke et habite Fleurimont depuis quatre ans. Mère de trois enfants, elle est titulaire d'un baccalauréat et d'une maîtrise en histoire de l'Université de Sherbrooke. Elle poursuit présentement des études de doctorat en études féministes à Ottawa.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer