Piscines publiques: la Ville veut garder sa note parfaite

À Sherbrooke, 80 sauveteurs assurent la sécurité des... (Spectre média, René Marquis)

Agrandir

À Sherbrooke, 80 sauveteurs assurent la sécurité des baigneurs dans les 12 piscines et deux plages de la Ville.

Spectre média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Chloé Cotnoir</p>
Chloé Cotnoir
La Tribune

(SHERBROOKE) Sherbrooke affiche une note parfaite en matière de sécurité dans ses piscines publiques. À ce jour, aucun incident malheureux s'est produit dans les eaux bleutées de ses 14 points d'eau. Et la Ville a bien l'intention de conserver ce bilan impeccable.

Semaine nationale de la prévention de la noyade... (rene marquis) - image 1.0

Agrandir

Semaine nationale de la prévention de la noyade pscine parc St Alphonsephoto René Marquis

rene marquis

Elle participe donc encore cette année à la Semaine nationale de la prévention de la noyade. Jusqu'à samedi, des activités de sensibilisation sont organisées dans les douze piscines extérieures et aux deux plages publiques de la Ville.

Mises en scène de divers cas de sauvetage, initiation au sauvetage, marathon de longueurs... La sécurité sera à l'honneur sur le bord des piscines dans les prochaines journées.

« On organise des activités pour sensibiliser les jeunes à adopter des comportements sécuritaires lors d'une baignade », explique Gabrielle Rousseau Motard, coordonnatrice aquatique à la Ville de Sherbrooke.

« Les mentalités évoluent avec le temps. Par exemple, les enfants et les parents sont de plus en plus conscientisés à l'importance de porter une veste de sauvetage, mais il est important de continuer à faire de la prévention », souligne la coordonnatrice, rencontrée aux abords de la nouvelle piscine du parc Saint-Alphonse-de-Liguori.

À Sherbrooke, 80 sauveteurs assurent la sécurité des baigneurs. Si certains campings et certaines plages de la région affirmaient dans les dernières années avoir du mal à combler toutes leurs chaises de sauveteur, la Ville de Sherbrooke dit ne pas être aux prises avec ce problème.

« Les années passées, nous avions une liste de remplaçants, ce que nous n'avons pas cette année. Mais malgré cela, nous avons nos 80 sauveteurs nécessaires pour offrir un service complet aux citoyens pendant la saison estivale », assure Ingrid Dubuc, chef de la Division des sports à la Ville.

De ces 80 sauveteurs, 25 continueront à être à l'emploi de la Ville pendant la saison hivernale pour les séances de baignade libre.

Rafraichissement du parc de piscines municipales

La Ville de Sherbrooke procède actuellement au rafraichissement de son parc de piscines. Le tremplin de trois mètres est disparu de la piscine du parc Saint-Alphonse qui présente désormais une entrée à l'eau ressemblant à une plage. Même chose pour le tremplin de trois mètres de la piscine Claire-Fontaine. Les nouvelles installations ont des vocations plus familiales.

« Nos infrastructures datent de 1960 à 2011, donc nous devons les mettre progressivement à jour. Nous voulons qu'elles correspondent plus au besoin de baignade libre. Pour les besoins en entrainement, les piscines du Cégep et de l'Université de Sherbrooke sont idéales », conclut Mme Dubuc.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer