La Ville met officiellement fin au contrat de Pierre Harvey

Pierre Harvey... (Archives La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

Pierre Harvey

Archives La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville de Sherbrooke a confirmé la fin du contrat qui la lie au consultant Pierre Harvey dans le dossier de l'aéroport de Sherbrooke. Les élus ont accepté la lettre de démission de M. Harvey lors du conseil municipal de la semaine dernière.

« Il est à noter qu'un fournisseur ne peut mettre fin à un contrat avec la Ville, sans que cette dernière approuve l'annulation. Dans le contexte actuel, il est recommandé que nous acceptions cette offre d'annulation », peut-on lire dans le sommaire décisionnel de la Ville de Sherbrooke.

Rappelons que le départ de M. Harvey survient après qu'il eut tenu des propos controversés à la radio et sur Facebook.

La conseillère Hélène Dauphinais a rappelé qu'elle aurait aimé « que le directeur général ou le maire envoie le message clair pour dire que ce n'est pas acceptable un consultant ou un sous-traitant qui parle comme ça ».

« On l'a fait assez directement Mme Dauphinais. Directement, promptement, avec tous les arguments nécessaires, sauf que nous ne l'avons pas fait dans le journal. Nous l'avons fait auprès de M. Harvey », a rétorqué le maire Bernard Sévigny.

« Je pense que le message a porté », a ajouté le président du conseil, Serge Paquin.

Le directeur général Yves Vermette a précisé que le mandat en cours concernait l'analyse de résultats de sondage. « Je m'attends à recevoir sa facture finale à la fin juillet. »

Trois fois moins cher pour débrancher les chauffe-eau

Installations Flash électrique obtient le contrat de la Ville de Sherbrooke pour le débranchement des chauffe-eau reliés au système biénergie. À 137 500 $, le contrat coûtera trois fois moins cher que les estimations de la Ville.

« Nous avions escompté presque 400 000 $ de coûts et nous octroyons un contrat pour le tiers du coût. C'est une bonne nouvelle », s'est réjoui le président du conseil, Serge Paquin.

« C'est la crainte du développement de la légionellose qui nous force à agir, même si la crainte est très faible. Nous laisserons l'équipement en place. Si jamais nous souhaitons rebrancher les chauffe-eau, nous pourrons le faire rapidement », explique le conseiller Julien Lachance, également président d'Hydro-Sherbrooke.

Ces économies importantes ont tout de même soulevé des questions de la part de la conseillère Nicole Bergeron.

« Je souris moi aussi à l'idée que nous paierons moins cher, mais comment ça se peut un écart aussi grand entre la soumission et notre estimation? Les autres ont soumissionné avec un prix plus élevé. Ça m'inquiète un peu. »

Le deuxième plus bas soumissionnaire proposait effectivement un prix deux fois plus élevé pour le même service.

Le directeur général Yves Vermette mentionne avoir posé la même question. « C'est un fournisseur connu avec lequel Hydro-Sherbrooke fait déjà affaire. C'est une entreprise de confiance. La raison pour laquelle le prix est plus bas c'est qu'elle est très innovatrice. Elle fera faire le travail par ses employés de soir sur un modèle différent. Elle a été très innovatrice dans sa façon d'arriver à des économies. »

Le débranchement touchera environ 4100 abonnés et entraînera une perte d'économies annuelles de 180 000 $ pour Hydro-Sherbrooke. L'exercice devra être terminé le 1er novembre. Les citoyens touchés recevront une lettre explicative d'Hydro-Sherbrooke au cours du mois de juillet.




À lire aussi

  • Pierre Harvey et les «tatas»

    Opinions

    Pierre Harvey et les «tatas»

    Voici la preuve qu'un parti politique à l'hôtel de ville de Sherbrooke est une manière de contrôler les décisions des élus. Le maire Bernard Sévigny... »

  • Un devoir de réserve

    Opinions

    Un devoir de réserve

    NDLR : La Tribune publie la lettre de M. Pierre Harvey, président de Harvey International, annonçant à la Ville de Sherbrooke qu'il met fin à son... »

  • Pierre Harvey met fin à son mandat avec regret

    Sherbrooke

    Pierre Harvey met fin à son mandat avec regret

    Pierre Harvey met fin à son mandat de consultant avec la Ville de Sherbrooke dans le dossier de l'aéroport de Sherbrooke. Dans une lettre acheminée... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer