Lac des Nations : «Des résultats préliminaires encourageants»

Les mesures prises par la Ville de Sherbrooke, la Direction de santé publique... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les mesures prises par la Ville de Sherbrooke, la Direction de santé publique de l'Estrie et l'école de ski nautique Jean-Perrault pour préserver la qualité de l'eau du lac des Nations ont porté fruit.

En 2016, la présence de coliformes fécaux ou d'Escherichia coli (E. coli) avait entraîné, à 12 reprises, une suspension totale des activités de ski nautique en raison de résultats d'analyses excédant les normes minimales.

Le partenariat annoncé en juin 2016 a déjà des effets positifs sur la qualité de l'eau. En effet, après deux semaines de prises d'échantillons, l'eau du lac des Nations recueille une cote moyenne de B (bonne qualité), comparable à celle de la plage du parc Lucien-Blanchard. À l'entrée du lac, la concentration de bactéries E. coli est en moyenne dix fois moindre qu'à la même période l'année dernière, souligne-t-on dans un communiqué de presse.

« Ce sont des résultats préliminaires très encourageants, mais nous poursuivrons toutefois notre surveillance et nos actions », mentionne Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines de la Ville de Sherbrooke.

En 2016, les résultats du suivi en amont du lac des Nations avaient permis de cibler des secteurs problématiques. Au cours des derniers mois, la Ville de Sherbrooke a procédé à des recherches ciblées et a effectué plusieurs correctifs, dont trois majeurs au réseau d'égouts qui ont une influence directe sur la qualité de l'eau du lac des Nations, ajoute-t-on.

La Ville poursuit la recherche et la correction de raccordements illicites d'égouts en amont du lac des Nations ainsi que ses efforts pour contrôler la présence d'oiseaux aquatiques dans les parcs situés à proximité, avertissent les autorités. Elle réitère également sa demande auprès des citoyens de ne pas nourrir les oiseaux.

Du ski nautique

Devant ces résultats encourageants en ce début d'été 2017, les activités de l'école de ski nautique Jean-Perrault reprennent de plus belle.

« Nous invitons les amateurs à s'inscrire rapidement au camp de jour et à toutes les autres activités de l'école. Nous sommes très heureux de retrouver un lac des Nations plus propre et nous apporterons notre collaboration pour poursuivre les efforts en ce sens », souligne M. Antoine Larkin-Turgeon, président de l'organisme.

De son côté, la Direction de santé publique de l'Estrie permet, à compter de maintenant, la pratique du ski nautique sur l'ensemble du plan d'eau, sous réserve de la poursuite de la surveillance de la qualité de l'eau et de l'obtention de bons résultats.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer