Segways et Geebees pourront rouler sur les pistes cyclables

Plusieurs modes de déplacement électriques seront désormais permis... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Plusieurs modes de déplacement électriques seront désormais permis sur certaines pistes cyclables de Sherbrooke dans le cadre d'un projet pilote, dont le Geebee.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Une panoplie d'appareils électriques seront désormais permis sur certaines pistes cyclables de Sherbrooke dans le cadre d'un projet pilote. Les vélos avec assistance électrique, le Segway, la trottinette à propulsion, le Geebee et le T3 Motion, entre autres, seront permis à certaines conditions.

Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines, rapporte que la Ville reçoit de plus en plus de demandes pour l'utilisation de véhicules de mobilité durable qui sont propulsés à l'électricité. « Les gens veulent savoir à quel endroit ils peuvent circuler avec ces véhicules. Actuellement, dans la règlementation municipale, nous les interdisons partout. Nous essayons maintenant de leur trouver une place en respectant le code de la sécurité routière », explique-t-elle.

Il est interdit à ces véhicules de circuler sur la chaussée, même dans une zone délimitée par du marquage, comme sur le pont Jacques-Cartier. Les pistes cyclables ainsi dessinées au sol demeurent fermées à ces appareils. « Nous leur permettrons d'utiliser nos pistes cyclables en site propre, soit hors chaussée », dit Mme Gravel.

C'est notamment le cas au parc Lucien-Blanchard ou sur le réseau des Grandes-Fourches.

Les pistes le long de la chaussée, séparées par une barrière physique, devant le Carrefour de l'Estrie ou l'école du Triolet, par exemple, seront aussi accessibles. Idem pour la promenade du Lac-des-Nations.

Maximum 32 km/h

Le règlement fixe une vitesse maximale de 32 km/h. L'appareil doit être muni d'un guidon et d'un système de freinage fonctionnel et efficace. Son opérateur doit porter un casque et être âgé au moins de 14 ans.

Dans le même sens, les longboards et les trottinettes seront permis sur les pistes cyclables, en site propre, avec le port d'un casque.

Pour le moment, aucune restriction ne s'appliquera sur la promenade du Lac-des-Nations. « Nous voulons voir si le civisme des gens qui utilisent ces véhicules s'appliquera et si la cohabitation se fait bien. Si oui, nous poursuivons le projet. Sinon, nous nous réajusterons pour l'année prochaine. »

Le président de la Société de transport de Sherbrooke (STS), Bruno Vachon, rapporte que la STS verra à trouver comment elle pourra permettre les longboards et les trottinettes dans ses véhicules.

Quant aux triporteurs et quadriporteurs, ils sont l'objet d'un projet-pilote du gouvernement du Québec depuis juin 2015. Celui-ci leur permet de circuler sur tous les types de chaussées.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer