Partenariat STS et ACET: stimuler la mobilité intelligente

Un partenariat qui pourrait en fin de compte retenir ici des finissants de... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Un partenariat qui pourrait en fin de compte retenir ici des finissants de l'Université de Sherbrooke, voilà un souhait fait par plusieurs acteurs du milieu estrien. Dans ce but, la Société de transport de Sherbrooke (STS) et l'Accélérateur de création d'entreprises technologiques (ACET) annoncent la conclusion d'une entente afin de stimuler le développement de technologies favorisant la mobilité intelligente.

Par le fait même, on vise la création d'entreprises et d'emplois dans ce domaine d'avenir, commente le président de la STS, Bruno Vachon.

Le partenariat permettra de concrétiser l'application VERMEILLE, une marque de la mobilité intelligente à Sherbrooke, tout en améliorant l'expérience de mobilité au sein du réseau de la STS et de la communauté sherbrookoise, dit le conseiller municipal.

«L'application est évolutive. Il y a plein d'ajouts qui peuvent être apportés», souligne-t-il.

«L'ACET a les cerveaux et les ressources pour pousser plus loin le développement. En plus, les découvertes vont être exportables, pas juste pour Sherbrooke.»

La STS et l'ACET unissent donc leurs forces dans le but de stimuler la culture entrepreneuriale et l'innovation et, par le fait même, de faire de la mobilité intelligente une source de valeur ajoutée en matière de transport, certes, mais aussi en termes de valeur ajoutée et de richesse, compte tenu des possibilités immenses qu'elle recèle sur le plan commercial, comme des offres promotionnelles, des programmes de fidélisation de la clientèle, etc.

Pour y arriver, l'ACET, dont la mission première est d'accompagner et de soutenir les entrepreneurs qui désirent démarrer leurs propres entreprises technologiques, ajoutera la mobilité intelligente comme composante stratégique de son développement dans le but d'inciter la communauté d'affaires sherbrookoise à concevoir et à réaliser des projets qui mettront l'accent sur l'optimisation des déplacements par le biais des technologies, précise-t-on dans un communiqué de presse.

«C'est une manière pour nous d'être plus attractif pour les finissants de l'Université de Sherbrooke. Nous cherchons à les garder ici, déclare M. Vachon. Il y a aussi l'incubateur prévu à Well Inc. Tout est relié dans ce concept.»

«Ce partenariat avec l'ACET permettra aux Sherbrookois d'apprécier les effets positifs concrets d'une mobilité connectée et durable. Aujourd'hui, nous nous donnons les moyens de mobiliser les forces vives de notre communauté et de notre région autour d'une initiative qui s'annonce très prometteuse, compte tenu de la qualité exceptionnelle de nos chercheurs et de nos entrepreneurs».

Selon le président-directeur général de l'ACET, Ghyslain Goulet, «la force de l'ACET repose sur la consolidation de partenariats fructueux, comme celui conclu avec la STS. Cette collaboration représente un fort potentiel de développement, à la fois économique et technologique, qui facilitera des synergies très intéressantes entre divers acteurs clés pour élaborer et réaliser des projets novateurs, inspirants et profitables pour l'ensemble de la communauté sherbrookoise».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer